DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Islande, paradis de l'égalité hommes-femmes ?

Vous lisez:

L'Islande, paradis de l'égalité hommes-femmes ?

L'Islande, paradis de l'égalité hommes-femmes ?
Taille du texte Aa Aa

L'Islande est devenue cette année le premier pays au monde à rendre l'égalité salariale entre hommes et femmes juridiquement obligatoire.

Euronews a voulu comprendre pourquoi ce pays de quelque 320.000 habitants occupe la tête du classement du Forum économique mondial sur la parité. Notre reporter Valérie Gauriat a enquêté sur place pour l'émission Insiders.

Un même salaire

La branche islandaise d'une célèbre enseigne d'ameublement a été pionnière dans la mise en oeuvre de l'égalité de traitement. Dans cette entreprise, la moitié de l'effectif est féminin et la majorité des postes de direction sont occupées par des femmes.

"C'est absolument impossible sur le long terme d'avoir une entreprise rentable si le personnel n'est pas heureux, assure Thórarinn Ævarsson, son PDG. Des employés heureux produisent plus et vendent davantage et si la moitié de votre personnel n'est pas heureux, c'est totalement impossible d'avoir un bon business," insiste-t-il.

Congé parental égalitaire

En Islande, l'égalité des droits passe aussi par la maison. Hommes et femmes ont droit à 3 mois de congé parental chacun par enfant, puis 3 mois à partager.

Hjalmar Örn Jóhannsson, responsable dans le transport et comédien, relaie à présent sa compagne qui vient de reprendre son emploi de directrice de banque, auprès de leur enfant de 8 mois.

"Au début, lorsqu'ils grandissent, qu'ils font et apprennent de nouvelles choses, c'est très bon pour moi d'avoir ce contact," explique le papa.

"Et pour moi, renchérit Ljósbrá Logadóttir, c'est vraiment important de pouvoir retrouver mon emploi, de l'avoir conservé et d'avoir un salaire aussi élevé que celui des hommes."

"Façonner les idées" dès l'école

Le sujet est également présent à l'école : les questions de genres font l'objet d'un cours obligatoire dans les lycées. Hanna Björg Vilhjálmsdóttir a été la première à le mettre en place il y a dix ans dans l'établissement de Reykjavik où elle exerce encore aujourd'hui.

"Il n'y aura d'égalité nulle part, dans aucune société, si le système scolaire n'y contribue pas activement, on façonne les idées ici,"insiste-t-elle.

Et les mentalités doivent encore évoluer, même en Islande. La représentation égalitaire n'élimine pas les violences faites aux femmes dont les taux restent élevés dans le pays.

Retrouvez le reportage complet de Valérie Gauriat dans l'émission Insiders diffusée à partir de ce 23 février à 20h40 (heure de Bruxelles).