EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Espion russe : Londres doit enquêter à nouveau

Espion russe : Londres doit enquêter à nouveau
Tous droits réservés 
Par Laurence Alexandrowicz
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Comme dans l'affaire Litvinenko en 2006, Londres pourrait porter ses soupçons contre le Kremlin.

PUBLICITÉ

Dimanche, Serguei Skripal et sa fille Youlia, la trentaine, ont été retrouvés sur un banc à Salisbury. Entre la vie et la mort.

La Grande-Bretagne s'interroge depuis l'empoisonnement présumé de cet ex-espion russe qui vivait dans cette ville tranquille du sud-ouest de l'Angleterre où la police doit rassurer la population.

"Compte tenu des circonstances exceptionnelles de cette affaire, explique la police locale, la section anti-terroriste va mener l'enquête, car ils ont les capacités et les outils pour cela. Il est important de rappeler que ce n'est pas déclaré comme un acte terroriste."

Si l'empoisonnement est avéré, cela rappellera l'assassinat de Alexandre Litvinenko, autre espion russe tué avec un produit radioactif, à Londres en 2006. L'enquête britannique avait impliqué Vladimir Poutine.

"Je ne peux pas anticiper les conclusions de l'enquête, a déclaré le chef de la diplomatie Boris Jonhson. Mais je peux vous assurer que si cette dernière démontre la responsabilité d'un Etat, le gouvernement répondra de façon ferme et appropriée."

Ce colonel russe avait été recruté comme agent double par les Britanniques en 1995, avant d'être arrêté en Russie en 2004, puis condamné en 2006 pour haute trahison à treize ans de camp.

Mais Serguei Skripal avait trouvé refuge en Angleterre, à la faveur d'un échange d'espions en 2010.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Londres promet une réponse "ferme" à l'affaire Skripal

Affaire Skripal : le Kremlin "ne sait rien"

La fausse annonce de la mort de Charles III