Une pub française sur le Brexit ne fait pas rire le métro de Londres

Une pub française sur le Brexit ne fait pas rire le métro de Londres
Tous droits réservés 
Par Vincent Coste
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

L’organisme public qui gère les transports londoniens a censuré une campagne incitant les milieux d’affaires britannique à franchir le Channel, en raison du Brexit, pour s'installer en Normandie.

PUBLICITÉ

Pour Transport for London (TFL), on ne plaisante pas avec le Brexit ! En effet, la régie des transports de Londres a décidé de ne pas autoriser une campagne de publicité de la région française de Normandie invitant les entrepreneurs britanniques à venir s’installer chez elle, Brexit oblige.

La campagne construite autour d’un faux journal, le Normandy Times, et de sa Une affirmant en anglais que "les chefs d’entreprises britanniques peuvent maintenant voter avec leurs pieds et oublier les craintes de l’après-Brexit", ne s’affichera donc pas dans les couloirs du tube. TFL a ainsi estimé que cette promotion “pourrait créer la controverse ou heurter la sensibilité du public”.

De l'autre côté du Channel, le président de la région Normandie, Hervé Morin, a régi sur les réseaux sociaux en relevant "le manque d'humour" dont a fait preuve la régie des transports de Londres.

Cette campagne, imaginée par une agence britannique pour le compte de l’Agence de développement du conseil régional de Normandie, sera toutefois lancée dans la presse d’outre-Manche à partir du 14 mars.

En plus, un bus promotionnel sillonera cinq villes dont Manchester, Birmingham ainsi que Londres. Le message du Normandy Times ne passera donc pas inaperçu, même dans la capitale britannique.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No comment : Marc Quinn expose ses oeuvres à Kew Gardens

Un mort et quatre blessés après une attaque à l'épée à Londres

Contentieux entre Dublin et Londres : Rishi Sunak refuse de rapatrier les migrants d'Irlande