DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Trèbes : la compagne du tueur au cœur de l'enquête

Vous lisez:

Trèbes : la compagne du tueur au cœur de l'enquête

Trèbes : la compagne du tueur au cœur de l'enquête
Taille du texte Aa Aa

L'enquête se poursuit trois jours après les attentats de Carcassonne et Trèbes, dans le sud de la France. Le Procureur de la République de Paris, François Mollins, a donné ce lundi plus de précisions sur le profil du tueur, Redouane Lakdim.

"Il faisait l'objet de la part des services de renseignements d'un suivi effectif, toujours en cours en mars 2018, mais qui n'avait pas permis de mettre en évidence des signes précurseurs d'un passage à l'acte ni des velléités de départ pour la zone irako-syrienne", a affirmé M. Mollins.

Il a poursuivi : "La perquisition à son domicile a permis de découvrir dans un calepin des notes faisant penser au testament d'un individu prêtant allégeance à l'Etat islamique et se disant prêt à mourir pour cette organisation terroriste".

François Mollins a précisé que la garde à vue de la compagne de Redouane Lakdim, qui dure depuis vendredi après-midi, avait été prolongée. Le matin des attentats, la jeune fille de 18 ans, qui s'est convertie il y a deux ans, avait promis dans un message sur les réseaux sociaux "l'enfer aux mécréants". "Egalement fichée S", elle a crié "Allahou akbar" quand elle a été interpellée, a affirmé M. Mollins.

Les attaques terroristes de Trèbes et de Carcassonne ont coûté la vie à quatre personnes dont le lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame. Ce dernier a reçu deux balles ans le bras et dans un pied. Mais l’autopsie a révélé "plusieurs lésions à l’arme blanche au niveau du larynx et de la trachée qui ont provoqué (...) son décès", a précisé le procureur.

Un hommage national sera rendu à Arnaud Beltrame ce mercredi, aux Invalides, à Paris.