EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

La fin du "bluejean" sur les terrains de pétanque ?

La fin du "bluejean" sur les terrains de pétanque ?
Tous droits réservés 
Par Vincent Coste
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Lors des compétitions, les jeans sont désormais bannis des boulodromes. Mais seuls les jeans bleus sont frappés par cette interdiction. Mais pourquoi donc, peuchère ?!

PUBLICITÉ

Cette mesure fait beaucoup "causer" sur les terrains de pétanque. En effet, à partir d'un certain niveau de compétition, certaines tenues sont désormais proscrites : short et jean bleu (et seulement bleu) doivent rester dans les placards.

Cette décision fait suite à une mise à jour du réglementent administratif et sportif de la fédération française de pétanque et de jeu provençal. Dans l'article 20 de ce texte, il est donc précisé que concernant les tenues vestimentaires seuls sont autorisés les pantalons et les pantacourts et que le port du short est interdit dans toutes les compétitions exceptées pour les catégories jeunes. De plus, il est également indiqué que des "obligations vestimentaires spécifiques" pourront enter en vigueur lors de compétitions spécifiques.

Ainsi, le dernier le règlement de la Coupe de France des Clubs prévoit qu'à partir de la phase nationale "le Blue jean" est interdit. Le règlement officiel des Championnats de France se fait même plus précis en indiquant que les "jeans" bleus ou déchirés sont totalement interdits pour les joueurs comme pour les délégués.

La confédération mondiale des sports de boule s'est lancée depuis quelques années dans une campagne pour intégrer le programme olympique à l'occasion des Jeux de Paris en 2024. Les mesures prises concernant "la clarification" en matière de tenue vestimentaire vont sans doute dans ce sens, celui de donner une image plus "sportive" aux jeux de boules.

Ces dispositions laissent sceptiques bon nombre d'amateurs de pétanque. Que l'on pointe ou que l'on tire, pourquoi ne plus pouvoir le faire en jean... bleu ? Il y a de quoi perdre la boule !

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Louis Arnaud, l'un des quatre otages français en Iran, vient d'être libéré

L'influence d'Emmanuel Macron auprès de l’UE vacille

Législatives en France : l'accord entre Éric Ciotti et le RN confirmé par Jordan Bardella