Violences au Nicaragua : le président promet le dialogue

Violences au Nicaragua : le président promet le dialogue
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Au moins onze personnes ont été tuées et centaine de personnes ont été blessées en trois jours lors de manifestations contre la réforme des retraites.

PUBLICITÉ

Après trois jours de violentes manifestations au Nicaragua, les funérailles se sont enchaînées samedi à Managua, la capitale.

Au moins onze personnes ont été tués depuis jeudi (une vingtaine selon une ONG), dont un policier et un caméraman.

Après ces émeutes, le président Daniel Ortega est finalement sorti de son silence pour annoncer la reprise du dialogue avec les manifestants sans toutefois annoncer de date précise.

Daniel Ortega, président du Nicaragua : "C'est à nos représentants, nos délégués de négocier. La première question à l'ordre du jour devrait être la sécurité sociale, elle devrait être prise en charge et voir quelles réformes peuvent être réalisées. Ou si une nouvelle réforme doit être faite."

C'est une réforme des retraites assortie d'une baisse des pensions qui a mis le feu aux poudres. Les premières manifestations ont alors dégénéré. Plusieurs victimes ont été tuées par balle et une centaine de blessés ont été recensés à Managua mais aussi dans d'autre villes du pays.

Le président a toutefois affirmé que les manifestations étaient soutenues par des groupes politiques opposés à son gouvernement et financés par des organisation extrémistes des Etats-Unis, sans toutefois les identifier.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nicaragua : 86 morts et plus de 860 blessés

En Géorgie, une procession pour la pureté de la famille en réaction à la journée contre l'homophobie

Salomé Zourabichvili : "Il n'y a pas de tentation de retour dans le giron russe en Géorgie"