DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Air France s'enfonce dans la crise

Vous lisez :

Air France s'enfonce dans la crise

Air France s'enfonce dans la crise
Taille du texte Aa Aa

Air France s'enfonce chaque jour un peu plus dans la crise. Après l'annonce vendredi de la démission de son PDG, l'action de la compagnie dévissait de plus de 14 % lors des premiers échanges à la Bourse de Paris, avant de se redresser par la suite.

Le titre a cédé près de 50 % en 2018

Depuis le début de l'année, le titre Air France-KLM a déjà cédé près de 50 %, alors que l'entreprise est empêtrée dans un mouvement social interminable.

Quatorzième jour de grève ce lundi de son personnel, qui réclame des augmentations de salaires. La proposition faite par le patron du groupe a été rejetée par la majorité des pilotes, hôtesses, stewards et membres du personnel au sol.

Ce conflit social aggrave un peu plus la situation financière d'Air France, qui subit la concurrence des transporteurs low-cost et des compagnies du Golfe.

"Air France est fragile, mais toutes les compagnies aériennes sont très fragiles parce que la marge est très très faible. Et un conflit comme celui-là qui dure, cela veut dire des pertes de clients. Et récupérer les clients, ça devient très compliqué", souligne l'expert aérien Gérard Feldzer.

Coût des grèves : 300 millions d'euros

Ces grèves, qui se poursuivent ce mardi, ont déjà coûté près de 300 millions d'euros, selon la direction du groupe Air France-KLM, dont l’État français détient 14% du capital.

Le PDG démissionnaire, Jean-Marc Janaillac, restera en poste jusqu'à la semaine prochaine, le temps que soit mise en place une gouvernance de transition.

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a lui déjà averti que l’État ne viendrait pas à la rescousse de la compagnie aérienne. Il appelle l'entreprise à faire les efforts de compétitivité nécessaires, sinon "Air France disparaîtra."