DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La question catalane s'invite au sommet UE-Balkans

Vous lisez :

La question catalane s'invite au sommet UE-Balkans

Le Premier ministre espagnol lors d'une conférence de presse à Sofia mardi
@ Copyright :
REUTERS/Stoyan Nenov
Taille du texte Aa Aa

La Catalogne s'invite au sommet entre l'Union européenne et les Balkans. Le Premier ministre espagnol, Mariano Rajoy ne participera pas à la réunion organisée ce jeudi à Sofia. Il refuse de se retrouver sur un pied d'égalité avec le président du Kosovo, Hashim Thaçi.

L'Espagne ne reconnaît pas l'indépendance du Kosovo pour ne pas légitimer les revendications indépendantistes de ses provinces, notamment la Catalogne . Même si la situation est très différente entre la Catalogne et le Kosovo.

"Au Kosovo, nous parlons d'une véritable oppression d'une large partie de la population sous un régime dictatorial. Il y a des violations claires des droits de l'Homme et il y a eu une épuration ethnique" explique Dave Sinardet, professeur à la VUB à Bruxelles. "Heureusement, nous n'avons pas du tout ces éléments avec la Catalogne"

Le parlement kosovar a proclamé unilatéralement l'indépendance du pays le 17 février 2008. En Catalogne, beaucoup voudraient suivre la voie du Kosovo, mais pour cela, il faudrait obtenir la reconnaissance de la communauté internationale. Pour le professeur Dave Sinardet, les partis nationalistes catalans vont utiliser ce qu'ils considèrent comme le précédent du Kosovo pour défendre leur droit et leur légitimité à devenir un état indépendant. "Mais ils sont isolés dans la communauté internationale." renchérit le professeur.

Quatre autres pays européens ne reconnaissent pas le Kosovo : la Grèce, Chypre, la Roumanie et la Slovaquie. Ce qui réduit les chances de voir un jour se réaliser les aspirations du pays à devenir un membre à part entière de l'Union européenne.