EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Espagne : un tribunal de Madrid demande la clôture de l'enquête contre l'épouse du Premier ministre

Le Premier ministre socialiste, Pedro Sánchez, devrait communiquer lundi 29 avril sa décision de rester au non à la tête du gouvernement.
Le Premier ministre socialiste, Pedro Sánchez, devrait communiquer lundi 29 avril sa décision de rester au non à la tête du gouvernement. Tous droits réservés Paul White/Copyright 2019 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Paul White/Copyright 2019 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec agences
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le parquet provincial de Madrid demande la clôture de l'enquête contre l'épouse du Premier ministre espagnol. Les partis d'opposition accuse Pedro Sánchez d'intimidation.

PUBLICITÉ

Le parquet provincial de Madrid demande la clôture de l'enquête contre l'épouse du Premier ministre espagnol, selon les médias espagnols. Celle-ci est accusée de délits présumés de "trafic d'influence" et de "corruption". Mais le collectif considéré comme proche de l'extrême droite qui a porté plainte a admis ne s'être basé que sur des informations de presse.

La demande du parquet intervient après l'annonce de Pedro Sánchez de sa possible démission. Peu de temps après, le chef du Parti Populaire a accusé le Premier ministre "d'intimider l'opposition, les juges et les journalistes", et affirmé que les récentes déclarations étaient un vaste coup de communication.

"En Espagne, personne n'est en dehors de la loi, quel que soit son nom de famille. Les Espagnols n'acceptent pas les deux poids, deux mesures, et ne semblent pas prêts à voir leur coexistence et leur harmonie menacées pour la survie personnelle de quiconque" a déclaré Alberto Núñez Feijoó, Leader du Parti Populaire.

Pour l'eurodéputée Sophie in't Veld, l'important est de maintenir la stabilité au sein des États membres de l'Union européenne : "je dirais que nous avons besoin de stabilité maintenant, nous avons besoin de stabilité maintenant plus que jamais. Nous constatons tellement d'instabilité dans de nombreux États membres, en Europe, et dans d'autres parties du monde. Et si je regarde la situation espagnole, je vois à quel point il était difficile d'obtenir un gouvernement dans un parlement aussi minoritaire. J'espère donc vraiment que cela ne mènera pas à une plus grande instabilité. Et quelles que soient les ambitions personnelles de M. Sanchez, je ne le fais pas. mais je dirais que la première responsabilité est d'assurer la stabilité dans tous les États membres."

Si Pedro Sánchez démissionne après six ans au pouvoir, le Parti socialiste pourrait proposer l’investiture d’une autre personne. Maria Jésus Montero, Ministre du Budget, pourrait alors prendre sa place.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Scandale en Espagne : la démission de Pedro Sánchez dans la balance

Espagne : la campagne électorale pour les européennes est lancée

Espagne : manifestations contre le surtourisme aux îles Canaries