Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Giuseppe Conte attend le signal du président italien

Giuseppe Conte attend le signal du président italien
Taille du texte Aa Aa

En Italie, Giuseppe Conte s'est dit prêt à relever le défi. Lundi, le nom de cet universitaire de 54 ans, inconnu du grand public, a été proposé pour diriger un gouvernement de coalition.

Giuseppe Conte est soutenu par les deux partis populistes vainqueurs des dernières élections : le Mouvement 5 Étoiles, anti système, et le parti d'extrême droite de la Ligue.

Mais sa nomination doit encore être approuvée par le président italien. Or, Sergio Mattarella a décidé mardi de prendre son temps : il espère encore obtenir des garanties du futur gouvernement dont le programme de dépenses budgétaires inquiète au plus haut point les Européens.

Les mises en garde se multiplient : mardi, c'est le commissaire en charge de l'euro, qui a déclaré à la presse que le futur gouvernement devait continuer à mener "une politique budgétaire responsable", l'exact opposé de ce prévoit le contrat de coalition.

Quant aux marchés financiers, ils frisent la surchauffe. Lundi, la Bourse de Milan a perdu 1,52%, tandis que l'écart entre les taux d'emprunt italien et allemand à dix ans a déjà augmenté de 55 points en une semaine.

Face à ces avertissements, le jeune chef de file du Mouvement 5 Étoiles s'est agacé lundi : "Laissez-nous commencer d'abord, ensuite vous pourrez nous critiquer", a déclaré Luigi Di Maio.

Avec Agences