DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Allemands et Turcs se souviennent de Solingen

Vous lisez:

Allemands et Turcs se souviennent de Solingen

Allemands et Turcs se souviennent de Solingen
Taille du texte Aa Aa

Il y a 25 ans, deux jeunes femmes et trois petites filles turques mouraient dans l'incendie de leur maison à Solingen dans l'ouest de l'Allemagne, un incendie xénophobe perpétré par 4 jeunes hommes, qui ont depuis retrouvé la liberté.

Aujourd'hui, le chef de la diplomatie turque Mevlüt Cavusoglu et la chancelière allemande Angela Merkel participent aux cérémonies du souvenir dans un contexte de montée de l'extrême droite et de tensions entre les deux pays.

Pour l'Union des Turcs de Berlin (TBB), organisation de défense de la communauté turque, se remémorer ce type d'attaque est plus que jamais nécessaire :

"Ces attaques racistes ont toujours besoin d'être ramenées au centre des discussions, parce que si, dans les années 90, cela a été vu comme une attaque marginale, aujourd'hui, nous sommes dans une situation où ceux qui ne se conforment pas à "la norme" allemande sont attaqués", explique Ayşe Demir.

La mère et grand-mère des victimes de Solingen ne veut pas que cette cérémonie du souvenir soit politiquement récupérée, que ce soit par les autorités allemandes, les partis comme l'AfD anti-migrants et anti-musulmans, ou les autorités turques à quelques semaines des élections en Turquie.

Selon notre correspondante à Berlin, Jessica Saltz, "pour la communauté turque à Berlin et dans tout le pays,la commémoration de l'incendie criminel de Solingen qui s'est produit il y a 25 ans à plus de 500 kilomètres de la capitale allemande, est l'occasion de réfléchir, et de promettre de ne pas laisser ce type d'attaque raciste haineuse se reproduire".