DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pour la première fois, World Press Cartoon récompense une femme

Vous lisez:

Pour la première fois, World Press Cartoon récompense une femme

Pour la première fois, World Press Cartoon récompense une femme
Taille du texte Aa Aa

Le palmarès de l'édition 2018 du World Press Cartoon rime avec nouveauté : par exemple, pour la première fois en treize ans de compétition, une femme remporte le Grand Prix de cet événement international organisé au Portugal.

La caricaturiste italienne Marilena Nardi a eu les faveurs du jury avec son dessin sur la liberté d'expression en lice dans la catégorie dessin éditorial.

"On a toujours eu des femmes dans le jury, il y a toujours eu des femmes qui participaient à la compétition," indique António Antunes, directeur du World Press Cartoon. "Mais là, avec ce prix," poursuit-il, "on salue la grande qualité du travail de cette dessinatrice."

Cette édition a été également marquée par l'ouverture du World Press Cartoon aux publications sur internet, un espace de communication essentiel, mais pas toujours adapté selon Marilena Nardi. "De nombreux journaux ont simplement disparu, d'autres ont réduit la place réservée à la caricature et au dessin éditorial : ce n'est pas un problème de censure, c'est pire, c'est un problème culturel, la tradition de la caricature, du dessin éditorial est en train de se perdre," précise-t-elle avant d'ajouter : "Internet, c'est génial parce que vous pouvez travailler avec le monde entier ; le souci, c'est qu'en publiant vos dessins en ligne, vous n'êtes pas toujours payés."

World Press Cartoon 2018

Trump dans tous ses états

Cette année encore, au sein de l'exposition, la figure de Donald Trump s'impose largement devant les personnages de Kim Jong-un et Vladimir Poutine.

"Trump est en train de monopoliser la vie politique mondiale, donc ceci explique cela," souligne António Antunes. "Trump, qu'il fasse quelque chose de positif ou de négatif, avec ce qu'il dit, avec ce qu'il va faire ou ce qu'il a fait le jour précédent, est constamment dans l'actualité," affirme-t-il.

Ce n'est donc pas une surprise si le Prix de la Caricature a été attribué à un dessin représentant Trump du Belge O-Sekoer (alias Luc Descheemaeker).

"Je me sens bien quand je peux faire un dessin, quand je peux dessiner une caricature," indique O-Sekoer. "Je peux sentir que je peux m'exprimer personnellement et la liberté d'expression, c'est ce qu'il y a de plus important pour un caricaturiste partout dans le monde," souligne-t-il.

Weinstein, Syrie, migrants...

Autre nouveauté de ce World Press Cartoon : un prix décerné pour l'ensemble d'une carrière. Il a été offert au Portugais Augusto Cid, caricaturiste depuis plus de 50 ans. Dans les autres catégories, on peut notamment citer celui qui remporte le Prix du dessin d'humour : le Serbe Ub!

De nombreux dessins ont fait sensation cette année : ceux qui évoquent le scandale Weinstein, la guerre en Syrie, le sort des migrants, les effets du changement climatique ou encore les aspirations d'indépendance en Catalogne.

"World Press Cartoon 2018, c'est une exposition de 281 dessins à voir au Centre culturel et des congrès de Caldas da Raínha jusqu'au 28 juillet," conclut notre reporter Dulce Dias.

Plus de Cult