DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Trump : "Seuls les plus courageux peuvent faire la paix"

Vous lisez:

Trump : "Seuls les plus courageux peuvent faire la paix"

Trump : "Seuls les plus courageux peuvent faire la paix"
Taille du texte Aa Aa

Le président américain Donald Trump a rendu les premières conclusions du sommet historique qu'il a partagé avec le dictateur nord-coréen Kim Jong-un, ce mardi après-midi à Singapour. Il s'est félicité d'avoir atteint son objectif sur la "dénucléarisation complète de la péninsule coréenne" et assuré que cette dernière sera effective.

Interrogé sur les inspections qui auront lieu pour s'assurer de la sincérité des Nord-coréens, le président américain a annoncé qu'un groupe de travail allait donner de plus amples détails prochainement. Les sanctions resteront en vigueur tant que la "menace" des armes atomiques n'aura pas été levée, a-t-il dit.

"Cela aurait dû être fait il y a des années. Cela aurait dû être résolu il y a longtemps. Mais nous le résolvons maintenant. Le président Kim a une chance d'offrir un avenir incroyable pour son peuple. Tout le monde peut faire la guerre, mais seuls les plus courageux peuvent faire la paix", a déclaré le président de la première puissance mondiale.

Le chef de la Maison Blanche s'est par ailleurs dit en faveur de l'arrêt des exercices militaires conjoints avec l'armée sud-coréenne, qui "coûtent très cher" à son pays et qui ne sont pas adéquates en pleine période de négociations. Il a cependant affirmé que les troupes américaines ne quitteraient pas la Corée du Sud pour l'instant.

Questionné au sujet des droits de l'hommes en Corée du nord, le président américain est en revanche resté pour le moins évasif : "Cela a été évoqué mais relativement brièvement comparé au sujet de la dénucléarisation, qui a été notre point de départ et d'arrivée. Mais il va faire des choses et.... Je pense qu'il veut faire des choses" a-t-il estimé.

Dans le même temps, les premières réactions internationales étaient émises. Depuis Tokyo, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a salué un "premier pas vers une résolution d'ensemble des questions concernant la Corée du Nord".

Le ministère chinois des Affaires étrangères a déjà ouvert la voie à une éventuelle levée des sanctions internationales contre la Corée du Nord, au regard des engagements pris par Pyongyang.