Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Immigration : « l'axe central » veut s'imposer

Immigration : « l'axe central » veut s'imposer
Tous droits réservés
REUTERS/Leonhard Foeger
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Alors qu'une dizaine de chefs d’États européens sont attendus dimanche à Bruxelles pour un mini-sommet sur l'immigration, les leaders d'Europe centrale se retrouvent aujourd'hui à Budapest.

Le chancelier autrichien Sebastian Kurz y retrouvera ses homologues hongrois, tchèque, slovaque et polonais. Il entend faire de la question migratoire la priorité de la présidence autrichienne de l'UE à partir du 1er juillet.

Les cinq pays sont hostiles aux quotas européens de réfugiés et veulent un durcissement de la politique d'accueil.

Hier le parlement hongrois a adopté à une écrasante majorité un ensemble de lois anti-immigration. Toute personne portant assistance à un clandestin risque désormais jusqu'à un an de prison.

La Constitution hongroise a été modifiée, elle stipule que rien ne peut porter atteinte à la « composition de la population ». Une disposition qui rend impossible l'imposition de quotas de migrants par l'Union européenne.