Immigration : « l'axe central » veut s'imposer

Immigration : « l'axe central » veut s'imposer
Tous droits réservés REUTERS/Leonhard Foeger
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Cinq chefs d’État d'Europe centrale durcissent leur politique migratoire et cherchent à imposer leurs vues à Bruxelles.

PUBLICITÉ

Alors qu'une dizaine de chefs d’États européens sont attendus dimanche à Bruxelles pour un mini-sommet sur l'immigration, les leaders d'Europe centrale se retrouvent aujourd'hui à Budapest.

Le chancelier autrichien Sebastian Kurz y retrouvera ses homologues hongrois, tchèque, slovaque et polonais. Il entend faire de la question migratoire la priorité de la présidence autrichienne de l'UE à partir du 1er juillet.

Les cinq pays sont hostiles aux quotas européens de réfugiés et veulent un durcissement de la politique d'accueil.

Hier le parlement hongrois a adopté à une écrasante majorité un ensemble de lois anti-immigration. Toute personne portant assistance à un clandestin risque désormais jusqu'à un an de prison.

La Constitution hongroise a été modifiée, elle stipule que rien ne peut porter atteinte à la « composition de la population ». Une disposition qui rend impossible l'imposition de quotas de migrants par l'Union européenne.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un sommet pour maintenir la cohésion de l’UE