PUBLICITÉ

Le come back des Pussy Riot

Le come back des Pussy Riot
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

"Parfois, je regrette 1937", c'est ce qu'a déclaré l'un des hommes qui interrogeait les militants des Pussy Riot après leur performance lors de la finale de la Coupe du monde de football à Moscou.

PUBLICITÉ

Au lendemain de la performance des Pussy Riot lors de la finale de la Coupe du monde, une vidéo dévoile une partie de l'interrogatoire après leur interpellation.

On y entend la voix d'un homme leur reprocher d'avoir voulu humilier la Russie et "regretter 1937" et purges staliniennes quand les dissidents étaient exécutés ou envoyés au Goulag.

Petr Verzilov répond qu'au contraire, ils sont "pour" la Russie tout autant que l'homme qui les interroge.

Le groupe militant anti-poutine a par ailleurs publié de son côté une vidéo où trois jeunes femmes dénoncent l'absence d'état de droit en Russie, appellent à lutter contre les affaires pénales "fabriquées" et les arrestations arbitraires.

Dans un communiqué, les Pussy Riot révèlent que la performance qui s'est déroulé devant les caméras du monde entier et sous les yeux de Vladimir Poutine était intitulé "le milicien entre en jeu".

Une procédure administrative a été ouverte contre les Pussy Riot.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pussy Riot : après la Coupe du monde, la prison

Les intrus de la finale ? Une action des Pussy Riots