DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Transalpine Lyon-Turin : le président du Parlement européen défend le projet

Vous lisez:

Transalpine Lyon-Turin : le président du Parlement européen défend le projet

Transalpine Lyon-Turin : le président du Parlement européen défend le projet
Taille du texte Aa Aa

C'est un projet en perte de vitesse. La société Telt a organisé ce mercredi une visite de presse dans la ville de Saint-Martin-la-Porte, en Savoie, zone du chantier où le tronçon de tunnel entre la France et l'Italie est en construction.

Un ouvrage qui sera le cœur de la ligne de chemin de fer à grande vitesse reliant Turin et Lyon. Le tunnel ferroviaire en construction mesure déjà plus de 5 km de long.

Le nouveau tunnel de 57 kilomètres reliera la deuxième ville française Lyon à Turin, en Italie. Le cœur du projet est ce tunnel traversant les Alpes entre la vallée de Susa en Italie et la Maurienne en France. Le président du Parlement européen Antonio Tajani s'est rendu sur place pour soutenir un chantier que certains, côté italien, veulent bloquer.

"Accepter l'arrêt du chantier, c'est vraiment faire reculer l'Italie, la ramener à une situation médiévale", a déclaré Antonio Tajani. "Nous devons aller de l'avant, j'espère que la position du vice-premier ministre Matteo Salvini va s'imposer et qu'il ne pas voter avec le Mouvement 5 étoiles l'abandon du projet. L'appel que nous lançons à Salvini est le suivant : Ne bloquez pas les travaux d'infrastructure."

Une question se pose : le tunnel verra-t-il le jour ? Sa mise en service est prévue pour 2028