Syrie : l'hôpital Espoir œuvre en pleine zone rebelle

Syrie : l'hôpital Espoir œuvre en pleine zone rebelle
Par Laura Cambaud
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Syrie, des médecins soignent depuis un an des enfants dans un hôpital situé non loin d'Alep.

PUBLICITÉ

En Syrie, cet hôpital pour enfants porte bien son nom : l'hôpital Espoir. Il est situé à Ghandoura, un village au nord du pays en pleine zone rebelle.

Des médecins et infirmières déplacés par la guerre y travaillent. Chaque mois, ils accueillent jusqu'à 9500 patients. Dr Hatem, directeur de l'hôpital se félicite du travail de l'hôpital : "Les services médicaux offerts par l’hôpital de l’Espoir sont fournis à un quartier très pauvre. Il n'y avait pas un seul dispensaire, ni aucune installation médicale ou un deuxième hôpital dans toute la région."

Un personnel traumatisé par la destruction de l'hôpital d'Alep

Cet hôpital a été inauguré l'année dernière. Avant, le personnel soignait des nouveaux nés dans un hôpital d'Alep. Puis en 2016, l'armée de Bachar al-Assad a pénétré dans la ville. L'hôpital est tombé sous les bombes et de nombreux enfants sont morts.

Ce terrible souvenir hante encore Malaké Harbaliyya, infirmière : "Nous étions responsables des enfants. Leurs petites âmes n'ont rien fait pour mériter cette guerre. Ce qui est terrible, c'est que ces frappes ont eu lieu à l'hôpital et que cela se soit passé à l'endroit où se trouvaient les enfants".

L'hôpital a été construit grâce à une campagne de financement participatif. Il survit grâce aux dons d'ONG. Pour poursuivre sa mission, le personnel espère bénéficier du soutien du fonds de l'ONU pour l'enfance.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des artistes au cœur des ruines de Damas

Syrie : le musée bombardé d'Idleb rouvre ses portes

Les enfants ont-ils été délibérément pris pour cible samedi dernier près d'Alep ?