DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Marseille: avec Strootman, l'OM vise le podium

Vous lisez:

Marseille: avec Strootman, l'OM vise le podium

Marseille: avec Strootman, l'OM vise le podium
Taille du texte Aa Aa

Avec Kevin Strootman, le milieu néerlandais de l'AS Rome, Marseille s'est offert mardi une recrue de premier ordre, appelée à devenir une pièce indispensable de son "Champion's project", c'est-à-dire le podium en L1 et la qualification en Ligue des champions, après la 4e place l'an dernier.

. "Classe mondiale"

"C'est un immense plaisir d'accueillir un grand joueur à l'OM, une recrue majeure, un joueur habitué au très haut niveau": le président de l'OM, Jacques-Henri Eyraud, n'a pas mâché ses mots pour présenter sa recrue phare, cintrée à ses côtés dans une impeccable chemise blanche.

Strootman ? "Un joueur de classe internationale, de classe mondiale", insiste encore 'JHE', "titulaire jusqu'à la demi-finale de la Ligue des champions l'an passé", quand l'AS Rome avait étonné l'Europe en éliminant Barcelone pour atteindre le dernier carré continental. "C'est quelqu'un qui aime les grands rendez-vous, les matches couperets (...). Une force mentale, une force de caractère. Il a toutes les qualités psychologiques pour réussir à l'OM".

. Oublier "Balo"

C'est aussi une jolie revanche pour l'état-major olympien, échaudé par le transfert avorté de "Super Mario" Balotelli, qui a finalement décidé de rester à Nice. "Mais nous n'avions jamais annoncé notre volonté d'un N.9, Balotelli était seulement une occasion qui s'est présentée, et cela ne s'est pas fait. C'est tout", a encore relativisé le président marseillais mardi.

Voilà en tout cas l'équipe de Rudi Garcia renforcée d'un grand nom... Pour lequel il a fallu sortir le carnet de chèques: le quotidien L'Equipe évoque une indemnité de transfert de 25 millions d'euros, plus 5 de bonus versés à l'AS Rome, et un contrat de cinq ans en or.

. Cagnotte Anguissa

Un message fort alors que le mercato marseillais s'était jusque là résumé à la signature d'un vice-champion du monde peu connu, le défenseur central croate Duje Caleta-Car, 21 ans, pour une indemnité de transfert estimée à 20 millions d'euros, et à l'arrivée annoncée mais non encore officielle de l'ailier serbe de 22 ans Nemanja Radonjic, qui sera présenté jeudi à la Commanderie, le centre d'entraînement de l'OM... Et donc à l'échec du feuilleton Balotelli.

L'OM avait aussi une cagnotte à dépenser avec les 30 millions d'euros récupérés à la suite du départ d'André-Frank Zambo Anguissa à Fulham en Angleterre début août. De quoi rester, a priori, dans les clous du fair-play financier exigé par l'UEFA, qui interdit aux clubs disputant les compétitions européennes des déficits trop importants.

. "Pas un pas en arrière"

"Pour moi, il était temps d'aller de l'avant, pour une nouvelle étape, après 5 ans à Rome. (...) Jouer ici n'est pas un pas en arrière (après la C1), ce qui compte c'est que le club a de l'ambition et mon rôle sera de ramener l'OM en Ligue des champions, a insisté Strootman. Je serai très fier de contribuer à ce retour de l'OM en C1."

L'international néerlandais n'aura pas de round d'observation, car il pourrait être aligné dès dimanche à Monaco, où l'OM avait pris un bouillon terrible un an plus tôt (6-1) à cette même période de l'année.

La performance du Néerlandais sera évidemment scrutée comme un signe annonciateur de la saison marseillaise: après avoir échoué au pied du podium et perdu la finale de la Ligue Europa contre l'Atlético Madrid (3-0), l'objectif annoncé est de "faire mieux" et Strootman doit le permettre.

. Et devant ?

Reste un bémol: en attendant peut-être d'autres "coups" avant la clôture du mercato vendredi, l'OM devrait rester avec Valère Germain et Kostas Mitroglou comme avant-centres. Loin du calibre d'un certain "Super Mario". Mais Rudi Garcia ne cesse de répéter qu'il n'a pas besoin de nouveau N.9, malgré le départ poussif de ses joueurs, avec déjà un nul à domicile (2-2 contre Rennes dimanche) et une défaite chez les promus nîmois (3-1).

"On n'a pas loupé la qualification en Ligue des champions parce qu'on n'a pas marqué assez de buts, plaidait Jacques-Henri Eyraud la semaine dernière dans L'Equipe, mais plutôt parce qu'on en a encaissé à des moments clés."

Voilà la mission de Strootman: solidifier l'entrejeu marseillais et lui permettre de disputer la reine des compétitions de clubs.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.