DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Deschamps remet le bleu de chauffe, le Mondial dans le rétro

Vous lisez:

Deschamps remet le bleu de chauffe, le Mondial dans le rétro

Deschamps remet le bleu de chauffe, le Mondial dans le rétro
Taille du texte Aa Aa

Didier Deschamps changera-t-il une équipe qui gagne ? Le sélectionneur des Bleus livre jeudi sa première liste, à partir de 14h00, depuis le sacre mondial à Moscou, tournée vers l'Euro-2020 et, à plus court terme, un match de gala contre l'Allemagne.

Difficile d'évacuer le souvenir du Loujniki, théâtre des rêves bleus en finale du Mondial il y a un mois et demi. Et pourtant, "DD" doit déjà se projeter vers Wembley, le stade de Londres qui recevra la finale du championnat d'Europe dans deux ans.

La route vers un titre continental, trophée qui lui a échappé en 2016 avec une finale perdue d'un cheveu face au Portugal (0-1 a.p.), commencera à Munich le 6 septembre face à la Mannschaft et se poursuivra trois jours après, au stade de France contre les Pays-Bas.

Ces deux rencontres de prestige s'inscrivent dans le cadre de la Ligue des nations, nouveau tournoi de matches amicaux créé par l'UEFA et qui oppose des nations de niveau équivalent.

Le sélectionneur livrera sa liste jeudi à 14h00 au siège de la Fédération française de football (FFF) à Paris.

Procèdera-t-il à un vaste remaniement, en donnant leur chance à des bizuts voire à des revenants? Ou rappellera-t-il ses tout frais champions du monde ?

Pour le sélectionneur, la tentation est forte d'offrir un tour d'honneur aux hommes du sacre, sur le terrain des champions du monde 2014 puis, surtout, devant le public français à Saint-Denis.

Faire confiance aux Bleus étoilés et se projeter vers l'Euro-2020: les deux logiques ne sont d'ailleurs pas incompatibles, l'équipe victorieuse en Russie ayant une moyenne d'âge inférieure à 26 ans.

- Costil appelé ? -

Parmi les mondialistes, seul Steve Mandanda, deuxième gardien des Bleus qui n'a disputé que le dernier match de poules face au Danemark (0-0), est indisponible. Le portier s'est blessé avec l'Olympique de Marseille et ne devrait retrouver les terrains que mi-septembre.

Son forfait libère une place dans le groupe tricolore, derrière Hugo Lloris, capitaine inamovible, et Alphonse Areola, le gardien du Paris SG. Elle pourrait revenir à Benoît Costil (Bordeaux), 31 ans et réserviste pendant le Mondial, à moins que Deschamps lance un petit nouveau dans le grand bain.

Au-delà du sportif, le sélectionneur se sait attendu sur le dérapage de Lloris, inculpé la semaine dernière en Angleterre pour conduite en état d'ivresse.

Deschamps est resté silencieux sur le sujet, laissant la FFF jouer les pompiers de service et évoquer, auprès de l'AFP, "une affaire privée qui n'aura pas d'incidence sur le prochain rassemblement de l'équipe de France".

- Mandanda blessé, Rami retraité -

Dans son club de Tottenham, le Niçois d'origine n'a pas été sanctionné. Et le capitaine des Spurs n'a pas paru affecté par ses déboires, livrant une partie de haut-vol lors du large succès (3-0) glané lundi sur le terrain de Manchester United.

Concernant les joueurs de champ, le sélectionneur peut compter sur tous les hommes forts du sacre russe : les défenseurs Benjamin Pavard, Raphaël Varane, Samuel Umtiti et Lucas Hernandez, les milieux de terrain Paul Pogba, N'Golo Kanté et Blaise Matuidi, ainsi que les attaquants Antoine Griezmann, Kylian Mbappé et Olivier Giroud ont tous rejoué avec leurs clubs respectifs.

Prendra-t-il Corentin Tolisso, Steven Nzonzi, Nabil Fékir, Ousmane Dembélé, Florian Thauvin et Benjamin Mendy, remplaçants au Mondial ? Il devrait en tout cas ne pas faire appel à Adil Rami, champion du monde sans jouer, qui a annoncé sa retraite internationale au soir de la finale.

Deschamps ne pourra pas compter non plus sur Kingsley Coman, gravement blessé avec le Bayern Munich. Tendra-t-il en revanche la main à Dimitri Payet, privé de Russie par une blessure, mais revenu à la compétition avec Marseille ?

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.