DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Présidentielle au Brésil : le parti de Lula ne veut rien lâcher

Vous lisez:

Présidentielle au Brésil : le parti de Lula ne veut rien lâcher

Présidentielle au Brésil : le parti de Lula ne veut rien lâcher
Taille du texte Aa Aa

L'ancien président Lula disqualifié pour l'élection d'octobre, c'est toute une partie du Brésil qui crie à l'injustice.

Le Tribunal Supérieur Electoral a invalidé samedi la candidature de l'homme le plus populaire du pays, en prison pour corruption.

Pour ses détracteurs, cette décision est un soulagement.

"Ils ont bien fait de ne pas le laisser se présenter parce que si une personne en prison peut devenir candidate, ce serait une honte pour notre pays, un pays qui est déjà une honte pour d'autres pays qui voient toute cette corruption. Ils ont donc bien fait de ne pas le laisser se présenter" explique Carlos.

"Pour moi, c'est le viol de la démocratie. Cela montre qu'après la destitution de l'ancienne présidente, cette décision consolide ce que les élites veulent faire au Brésil" s'indigne Catia.

Le Tribunal a donné dix jours au parti de Lula pour lui choisir un successeur. Le dauphin est tout trouvé : l'ancien maire de Sao Paulo et colistier de Lula : "Nous défendons ce que nous considérons comme une valeur plus grande qui est la souveraineté populaire. Depuis que Lula a été arrêté, les intentions de votes ont augmenté, c'est de cela dont les médias devraient parler" explique Fernando Haddad, colistier de Lula et ancien maire de Sao Paulo.

Les partis ont jusqu’au 17 septembre pour modifier leurs listes.

Le Parti des Travailleurs entend saisir la Cour suprême pour que Lula puisse se présenter à la présidentielle.

Condamné à 12 ans de prison, il purge sa peine depuis avril dernier.

avec AFP et Reuters