DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Football : la belle soirée des champions du monde

Vous lisez :

Football : la belle soirée des champions du monde

Football : la belle soirée des champions du monde
Taille du texte Aa Aa

Qu'il est bon de rentrer à la maison ! L'équipe de France a battu les Pays-Bas pour son deuxième match dans la nouvelle Ligue des nations. De retour au stade de France, les Bleus démarrent tambour battant et ouvrent le score au quart d'heure de jeu par la nouvelle coqueluche du public Kilian Mbappé.

La première mi-temps est maîtrisée, mais au retour des vestiaires, les Oranje reviennent. Il égalisent à la 67e par Ryan Babel.

Moins de 10 minutes plus tard, Olivier Giroud décide de conjurer le sort. Muet les dix précédents matchs, Le numéro 9 des champions du monde offre la victoire sur une superbe reprise. Bon pour la confiance, bon pour l'équipe de France, qui prend trois points dans son groupe.

REUTERS/Charles Platiau
Olivier Giroud après avoir marqué le but du 2 à 1REUTERS/Charles Platiau

Les Bleus, champions du monde, célébrés par leur public

Dès l'avant-match, il était clair que le public était venu pour fêter ses champions, après les célébrations avortées de l'été, quand le bus des Bleus était passé trop vite sur les Champs-Elysées.

Le stade s'est époumoné sur une Marseillaise a cappella, après avoir déjà salué d'une exclamation chaque but marqué par les Bleus... A l'échauffement. Et les noms des titulaires - les mêmes que contre l'Allemagne jeudi (0-0) et ceux qui ont débuté la finale du Mondial contre la Croatie, sauf Hugo Lloris, blessé - ont été chaudement scandés, notamment celui de Mbappé.

Benjamin Pavard a eu droit à la chanson célébrant sa "frappe de bâtard" contre l'Argentine en huitièmes de finale du Mondial, et un tifo couvrant trois tribunes rappelait si nécessaire que la France a désormais sur son maillot deux étoiles de plus que la grande sélection néerlandaise.

Après le match, la soirée s'est étirée pendant une grosse troisième mi-temps. Le stade était encore quasi plein une grosse demi-heure après le coup de sifflet final, pour scander, un à un, les noms des 23 champions du monde, d'Alphonse Areola à Hugo Lloris. Les plus acclamés furent le grognard Blaise Matuidi, les stars Mbappé et Griezmann, la coqueluche Pavard et... le si discret N'Golo Kanté.

REUTERS/Gonzalo Fuentes
Paul Pogba et N'Golo Kante fêent leur titre de Champion du monde avec leur public au stade de FranceREUTERS/Gonzalo Fuentes

Au menu des réjouissances encore: les inévitables "We are the champions" de Queen et "I Will Survive" de Gloria Gaynor, mais aussi "Feel the Magic in the air" de Magic System, l'hymne des Bleus pendant le Mondial, et "Ramenez la coupe à la maison" de Vegedream qui proposait de "casser la démarche comme Samuel Umtiti".

Les Bleus retrouveront le Stade de France, le 16 octobre prochain, pour affronter l'Allemagne, toujours dans le cadre de la Ligue des nations.

- Avec AFP -