DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: solide face à Dijon, Lyon enchaîne enfin

Vous lisez:

Ligue 1: solide face à Dijon, Lyon enchaîne enfin

Ligue 1: solide face à Dijon, Lyon enchaîne enfin
Taille du texte Aa Aa

Lyon a pris la 2e place de la Ligue 1 après sa victoire obtenue mercredi sur le terrain de Dijon (3-0), la troisième de suite, grâce notamment à un doublé de Moussa Dembélé et un but de Martin Terrier en match de la 7e journée.

L'Olympique lyonnais devance Marseille à la différence de buts (+7 contre +6).

La leçon de Caen, où les Rhodaniens avaient concédé, le 15 septembre, un décevant résultat nul (2-2) a, semble-t-il, quand même, été retenue même si la seconde période a été difficile pour Lyon qui a fait preuve de caractère pour résister à la sévère réaction dijonnaise.

Lucas Tousart a été exclu à la 67e minute après deux avertissements alors que Tanguy Ndombélé et Terrier sont sortis sur blessure.

Le premier sera suspendu contre Nantes samedi et Terrier, blessé à une cheville, sans doute forfait alors que Ndombélé, victime d'un coup sur un mollet, paraît moins touché.

Sur le côté positif, l'OL vient d'enchaîner en s'imposant en Ligue des Champions mercredi à Manchester City (2-1) puis en championnat dimanche contre Marseille (4-2) puis face aux Dijonnais, le genre d'adversaire devant lequel les Lyonnais ont parfois tendance à prendre de haut et à jouer au ralenti.

"C'est une bonne réponse que nous donnons car on nous attendait un peu au tournant face à des équipes supposées plus faibles. Nous avons montré que nous étions capables de le faire mais il faudra le répéter", a estimé l'entraîneur Bruno Genesio.

- De vraies réserves -

Mais au delà du résultat, ce dernier a aussi pu se réjouir de pouvoir compter sur de vraies réserves ce qui n'était pas forcément le cas la saison dernière lorsque le technicien lyonnais choisissait de ménager quelques cadres.

Cette fois-ci, Genesio était notamment privé du meneur de jeu Nabil Fekir, de l'attaquant Maxwel Cornet et du défenseur Ferland Mendy.

Au coup d'envoi, l'avant-centre Memphis Depay et l'arrière central Marcelo étaient remplaçants.

Mais, l'OL, avec cinq changements par rapport au match contre l'OM, a quand même débuté avec cinq internationaux espoirs avec au milieu Lucas Tousart Houssem Aouar et Tanguy Ndombélé et en attaque Moussa Dembélé et Martin Terrier.

De quoi prétendre avoir une certaine qualité technique dans l'animation offensive.

Elle a permis à Lyon de prendre rapidement l'avantage avec les deux premiers buts de Dembélé avec sa nouvelle équipe dans laquelle il a été transféré dans les dernières heures du mercato en provenance du Celtic Glasgow pour 22 millions d'euros.

Alerté par Ndombélé, Dembélé a ouvert la marque d'un ballon piqué (16) avant de porter le score à 2-0 après un premier tir contré de Houssem Aouar (19).

Peu avant la mi-temps, Martin Terrier a inscrit le troisième but de l'OL, son second personnel cette saison, en reprenant de la tête un centre délivré de l'aile droite par Rafael (36).

Après la mi-temps, c'est la défense lyonnaise, mise sérieusement à contribution, qui s'est montrée solide et très cohérente alors que le gardien Anthony Lopes, sur un bon jaillissement a sauvé son équipe devant Jules Keita (60) puis sur un coup franc de Laurent Ciman (68).

"C'est une grosse satisfaction d'avoir su résister, à dix contre onze, d'avoir fait preuve de solidarité, voir que les joueurs entrants, que ce soit ceux qui n'avaient pas beaucoup joué ou ceux entrés en cours de jeu sont pleinement concernés par le collectif", s'est félicité Genesio.

"Si nous sommes capables de garder ces valeurs et cet état d'esprit, nous pouvons réaliser de grandes choses", a-t-il encore estimé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.