DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lewis Hamilton: "peu de coéquipiers feraient une chose pareille"

Vous lisez:

Lewis Hamilton: "peu de coéquipiers feraient une chose pareille"

Lewis Hamilton: "peu de coéquipiers feraient une chose pareille"
Taille du texte Aa Aa

"Peu de coéquipiers feraient une chose pareille", a jugé le Britannique Lewis Hamilton au sujet du Finlandais Valtteri Bottas qui lui a laissé la victoire dans le Grand Prix de Russie, dimanche, à la demande de leur écurie Mercedes.

Q: Vous gagnez car votre écurie a demandé à votre coéquipier de vous laisser passer. Quel est votre sentiment sur cette victoire ?

R: "Ca a été une journée assez difficile. Valtteri (Bottas) a fait un travail fantastique tout le week-end et il s'est comporté en vrai gentleman en me laissant passer. De toute évidence, il ne se bat pas pour le Championnat (pilotes), contrairement à nous. L'équipe a fait un travail exceptionnel ce week-end pour avoir l'avantage sur Ferrari et réaliser ce doublé. Habituellement, nous en serions ravis, mais je peux comprendre à quel point c'est difficile pour Valtteri. Il a vraiment fait un travail fantastique et il méritait de gagner. Mais en tant qu'équipe, nous essayons de remporter les deux Championnats (pilotes et constructeurs, ndlr) et je pense qu'aujourd'hui a été un véritable effort d'équipe."

Q: Pensiez-vous qu'à la fin, alors que vous n'étiez plus menacé par Sebastian Vettel, l'équipe vous demanderait de rendre la place de leader à Bottas ?

R: "Quand ils m'ont prévenu qu'ils avaient demandé ça à Valtteri, je ne sais pas si vous m'avez entendu, mais j'ai répondu: +dites-lui juste d'accélérer+, parce que j'avais Sebastian à mes trousses, tout près. Ca n'est pas ce que je voulais donc, oui, naturellement, je ne me sentais pas bien en le doublant. Je ne savais pas ce qui était prévu pour la fin. J'attendais d'avoir des nouvelles, mais je me doutais que l'équipe voulait que ça se termine comme ça (avec sa victoire, ndlr). S'ils avaient pris cette décision, cela confirmait qu'ils voulaient que cela se termine ainsi. Honnêtement, c'est très, très difficile de trouver les bons mots. C'est un sentiment très étrange. Nous avons réussi un doublé, l'équipe a dominé ce week-end, a fait un travail incroyable, et ce n'est évidemment jamais, jamais, jamais de toute ma vie, la façon dont j'ai voulu gagner une course. Je veux juste rendre hommage à Valtteri. Peu de coéquipiers feraient une chose pareille."

Q: Votre course a aussi été marquée par votre duel avec Sebastian Vettel à la sortie des stands, quand vous l'avez dépassé pour lui reprendre la 2e place au 16e tour. Vous lui avez fait des reproches à la radio...

R: "Pour moi, il est allé vers l'intérieur puis s'est déplacé de nouveau et a failli me mettre dans le mur. Je pense qu'il s'est déplacé deux fois, mais je suppose qu'ils (les commissaires de course, ndlr) n'ont pas vu ça. Heureusement, j'ai réussi à éviter le mur tout en continuant à prendre le virage. Il s'agissait ensuite de savoir qui allait freiner le plus tôt dans le virage suivant et c'est moi qui en avait le plus envie à ce moment-là. Mais nous n'aurions même pas dû nous retrouver dans cette position (derrière Vettel en sortant des stands après son changement de pneus, ndlr). Je ne comprends pas vraiment comment notre stratégie a fait que je me suis retrouvé à cette place..."

Propos recueillis en conférence de presse.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.