Italie : manifestation de soutien au maire "pro-migrants" de Riace

Manifestation de soutien au maire de Riace en Italie
Manifestation de soutien au maire de Riace en Italie Tous droits réservés REUTERS/Yara Nardi
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Plusieurs milliers de manifestants sont descendus bruyamment samedi dans les rues de Riace, village du sud de l'Italie présentée comme un modèle d'intégration des migrants, réclamant la libération du maire soupçonné d'aide aux clandestins.

PUBLICITÉ

C'est un symbole connu dans toute l’Italie. Riace, petit village de Calabre, accueille depuis près de 20 ans des centaines de migrants pour redonner vie à sa communauté sur le déclin.

Un modèle aujourd'hui en danger, Domenico Lucano, maire de Riace, a été interpellé le 2 octobre dernier soupçonné d'aide aux clandestins via des mariages blancs.

En solidarité, des milliers de personnes, venues de toute l'Italie sont venues manifester samedi.

Don Pino De Masi est prêtre. "Nous avons toujours regardé Riace avec admiration : c'est un laboratoire à recréer ailleurs. Avec la situation actuelle, ce qui me dérange c'est que l'espoir meurt".

"Ce que nous répétons ici à Riace est très simple. Nous disons que ce modèle est du côté de l'humain et qu'il rend leur dignité aux gens", renchérit Aboubakar Soumahoro, syndicaliste, membre de l'USB.

Le rêve d'une utopie sociale

Domenico Lucano est aujourd'hui assigné à résidence. Depuis l'intérieur de sa maison où il a improvisé une conférence de presse, il témoigne. "Je n'aurais jamais imaginé que tant de gens se rassemblent sous mes fenêtres. Je pense que ça vaut la peine de continuer à caresser le rêve d'une utopie sociale."

Il a été arrêté au moment où le gouvernement populiste italien remet en question le système d'accueil des migrants dans des petites structures, qui profite à nombre de communes.

Maire depuis 2004, proche de la gauche, Domenico Lucano est aussi accusé de s'être passé d'appel d'offres pour attribuer la gestion des ordures de son village à des coopératives liées aux migrants.

Son arrestation a provoqué un coup de tonnerre en Italie, tant le "modèle" de Riace a été salué à travers le monde: depuis les années 2000, grâce à des fonds italiens et européens, ce village qui se dépeuplait a repris vie grâce à l'accueil de centaines de demandeurs d'asile.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Italie : arrestation de Domenico Lucano, maire pionnier de l'accueil des migrants

Mode : Armani éclaboussé par un nouveau scandale de travail clandestin

Matteo Salvini survit à une motion de défiance sur ses liens avec Moscou