DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La traversée herculéenne des Alpes

Vous lisez :

La traversée herculéenne des Alpes

La traversée herculéenne des Alpes
Taille du texte Aa Aa

Liv Sansoz a réussi son pari un peu fou : gravir les 82 sommets des Alpes qui culminent à plus de 4.000 mètres d'altitude.

L'alpiniste française, qui fut double championne du monde d'escalade à la fin des années 90, a commencé sa quête le 2 mars 2017 au Grand Paradis, en Italie.

Liv Sansoz : "Quand j'ai commencé le projet, je n'étais vraiment pas sûre d'y arriver. Quand j'ai écrit les 82 noms de toutes les montagnes, j'ai eu l'impression que c'était peut-être trop ambitieux, que c'était peut-être trop difficile. Est-ce que j'y arriverais ? Je me suis vraiment posée la question."

Adepte des sports extrêmes, comme le ski-alpinisme, le parachutisme et le BASE jump, Liv Sansoz a tout connu avec ses compagnons de cordée : des instants magiques, des tempêtes hivernales et un sérieux accident sur l'Aletschhorn, dans le canton suisse du Valais.

Liv Sansoz : "J'ai cassé un petit pont au-dessus d'une crevasse et je suis tombé dedans, ce qui m'a endommagé le genou. C'était un jour où il faisait très froid - moins 20 degrés - avec beaucoup de vent glacial venu du nord, et nous avons attendu les secours assez longtemps. Quand je suis arrivée à l'hôpital, j'avais deux orteils qui étaient gelés, donc c'était une double blessure."

Approche à pied ou en vélo, ascension à la force des bras et des jambes, et redescente en ski ou en parapente sans se préoccuper d'un quelconque record.

Voilà pour le programme de ce périple au long cours que la Savoyarde a achevé sur le toit de l'Europe, le Mont-Blanc.