DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tennis: l'embellie bleue stoppée en finale

Vous lisez :

Tennis: l'embellie bleue stoppée en finale

Tennis: l'embellie bleue stoppée en finale
Taille du texte Aa Aa

Adrian Mannarino et Gaël Monfils ont redonné des couleurs au tennis français cette semaine à Moscou et Anvers, même si leur joli parcours, rassurant à l'approche de la finale de la Coupe Davis, s'est arrêté en finale dimanche.

Mannarino, 30 ans, a coulé contre bien plus fort que lui dans la capitale russe, étrillé 6-2, 6-2 par le jeune Karen Khachanov (26e mondial, 22 ans), en réussite maximale devant son public.

gi

Peu de regrets donc pour le 49e joueur mondial, conscient que son adversaire "était trop fort". "Je n'ai pas trouvé les bonnes solutions sur le court", a réagi celui qui en est désormais à six finales perdues pour aucun titre sur le circuit ATP.

Des regrets, Monfils pourrait en nourrir de nombreux à Anvers. Contre le Britannique Kyle Edmund, 15e mondial, le Parisien, 38e mondial, a longtemps donné l'impression d'avoir les ressources pour soulever un huitième trophée, un deuxième cette saison après Doha.

Mais c'est le jeune Britannique de 23 ans qui a su serrer le jeu à la fin des deux derniers sets, pour s'imposer 3-6, 7-6 (7/2), 7-6 (7/4) en 2 heures 26 minutes.

- Durs choix pour Noah -

Il y a des motifs de consolation pour "La Monf": son joli parcours, avec une belle victoire contre le 17e mondial Diego Schwartzman en demi-finale, est une bonne surprise après une saison hachée par les blessures et au retour d'une tournée asiatique catastrophique, marquée par trois défaites au premier tour.

En ajoutant à ces performances la belle semaine de Richard Gasquet, qui n'a calé qu'en demie à Anvers, et le retour au premier plan de Jo-Wilfried Tsonga après une longue absence pour blessure, le bilan tricolore est très encourageant à tout juste un mois de la finale de la Coupe Davis contre la Croatie à Villeneuve-d'Ascq (23-25 novembre) et après une saison très compliquée pour tous les membres de l'équipe de France tenante du titre.

Le sélectionneur Yannick Noah devra faire des choix, et l'option Benoît Paire, qui avait eu ses faveurs pour le simple du vendredi en demi-finale contre l'Espagne, apparaît un peu moins viable après la défaite de l'Avignonnais dès le premier tour à Moscou contre le 217e mondial.

L'incertitude règne aussi sur Lucas Pouille, qui va sortir du top 20 lundi après une élimination également au premier tour à Stockholm, alors qu'il revenait de blessure.

Pour le double en revanche, les voyants sont au vert: Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut ont décroché cette semaine leur billet pour le Masters de double regroupant les huit meilleures paires en fin de saison.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.