PUBLICITÉ

Affaire des colis suspects : l'homme est un supporter de Trump

Affaire des colis suspects : l'homme est un supporter de Trump
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un homme a été interpellé à bord d'une camionnette recouverte d'autocollants pro-Trump.

PUBLICITÉ

Encore « trop tôt » pour déterminer les motivations du suspect. Ce vendredi après-midi, le FBI a annoncé avoir interpellé en Floride un homme de 56 ans, à bord d'une camionnette.

Cesar Sayoc est soupçonné d’être à l’origine de treize colis envoyés à des détracteurs de l’actuel président américain. A l’intérieur de ces paquets : des engins explosifs. Des traces du suspect ont été retrouvées sur au moins l’un des emballages :

"D'après les analyses faites en laboratoire, des empreintes digitales ont été détectées sur un colis destiné à une élue démocrate. Nous pouvons vous confirmer que les empreintes retrouvées sont bien celles du suspect. Cette arrestation d'aujourd'hui ne signifie pas que nous sommes sortis d'affaire. Il y a peut-être d'autres colis en route en ce moment", a déclaré Christopher Wray, directeur du FBI.

Critiqué pour ses propos ambigus sur cette affaire, Donald Trump a une nouvelle fois condamné les faits, peu après l’interpellation du suspect.

"Nous ne devons jamais laisser la violence politique s'enraciner en Amérique. Nous ne pouvons pas la laisser se développer, et je m'engage à faire tout ce qui est en mon pouvoir en tant que président, pour y mettre fin, dès maintenant", a-t-il commenté.

Le suspect a été inculpé de cinq chefs d’accusation et encourt aujourd’hui jusqu’à 58 ans de prison. Cesar Sayoc n’est pas inconnu des autorités : en 2002, il avait déjà été condamné pour avoir menacé d’utiliser une bombe, suite à une altercation.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Trump, plus habitué aux ovations, est copieusement hué lors de son discours à une convention

Ukraine : évacuations dans la région de Kharkiv où les combats s'intensifient

Benjamin Netanyahu réagit à la menace américaine de suspendre des livraisons d’armes