DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un "Clasico" sans Ballon d'or... Ni faux billets ?

Vous lisez :

Un "Clasico" sans Ballon d'or... Ni faux billets ?

Un "Clasico" sans Ballon d'or... Ni faux billets ?
Taille du texte Aa Aa

Le premier "Clasico" de la saison va se dérouler sans Lionel Messi, blessé, ni Cristiano Ronaldo, parti à la Juve, ce dimanche après-midi. Une première depuis 2007.

Est-ce pour cela que les journaux espagnols font leur Une sur l'affaire de faux billets qui secoue le FC Barcelone ?

Des sociaux du Barça sont visés par une enquête après la vente de près de 3 000 faux billets lors du duel de mai dernier. Ces derniers sont soupçonnés d'avoir livré leur QR code personnel pour la confection de ses répliques frauduleuses.

Sept personnes ont déjà été arrêtées et neuf perquisitions ont eu lieu dans les bureaux d'entreprises liées à l'affaire. Le club catalan a appelé dans un communiqué à "en finir avec les mafias organisées".

Pression sur le Real

Côté terrain, un Real en pleine série noire défie les coéquipiers de Luis Suarez, qui n'y pense pas trop :

"Bien sûr qu'il faut prendre en compte les derniers résultats, mais les Clasicos sont des Clasicos et personne n'aura en tête l'état émotionnel de l'autre, le fait qu'un joueur traverse une mauvaise phase, qu'un autre est en forme. C'est El Clasico", a déclaré le joueur, qui partagera, avec Karim Benzema, l'affiche du match en l'absence de Ronaldo et Messi.

Le match est presque une opération de la dernière chance pour Julen Lopetegui : l'entraîneur madrilène arrive en Catalogne sur un siège éjectable. La presse espagnole n'hésite pas à évoquer un licenciement en cas de revers.

A l'inverse, une victoire au Camp Nou permettrait aux siens de revenir à un petit point des Catalans et relancer une saison partie sur de mauvais rails.