DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouvelle-Calédonie : les partisans du non à l'indépendance confiants

Vous lisez :

Nouvelle-Calédonie : les partisans du non à l'indépendance confiants

Nouvelle-Calédonie : les partisans du non à l'indépendance confiants
Taille du texte Aa Aa

Ils voteront non à l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie... Alors que les habitants de ce territoire français du Pacifique Sud sont appelés à se prononcer dimanche sur l'autodétermination de l'archipel, le principal parti non-indépendantiste a tenu son dernier meeting, porté par les sondages qui donnent une large avance au non.

" J’ai trouvé au terme de cette campagne que le projet indépendantiste, qui est respectable, parce que c’est une idée qui peut être défendue, ce projet indépendantiste était encore sur la base d’un logiciel qui est celui des années 70 ou 80 ", a déclaré lors de ce meeting Philippe Gomès, le président du parti Calédonie Ensemble.

" Il faut vraiment qu’on aille à ces élections avec la ferme intention de rester Français mais aussi avec la ferme intention de trouver des solutions de dialogue et de consensus avec les indépendantistes pour pouvoir continuer à vivre ensemble ici ", insiste pour sa pat Thomas Requillart, un biologiste partisan du non.

Ce que craignent notamment ceux qui s'opposent à la rupture, c'est l'impact financier, la France alimentant le budget de la Nouvelle-Calédonie à hauteur de 1,3 milliards d'euros. En cas de rejet, les indépendantistes ont fait savoir qu'ils demanderaient deux autres référendums comme les y autorise l'accord de Nouméa.