Route du Rhum : la tempête arrive

Route du Rhum : la tempête arrive
Par Vincent Ménard
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La flotte se prépare à affronter des vents dépassant les 100 km/h dans le Golfe de Gascogne.

PUBLICITÉ

On les appelle les Formule 1 des mers, pour leur rapidité, mais aussi à cause de leur fragilité.

Trois des six Ultim - les maxi-trimarans qui ont pris le départ ce dimanche à Saint-Malo de la Route du Rhum - ont déjà connu des avaries.

Sébastien Josse fait route vers La Corogne après avoir perdu une partie du flotteur tribord d'Edmond de Rotschild.

Même destination pour Thomas Coville après la casse du bras avant bâbord de Sodebo.

Quand à Armel Le Cléac'h, il a fait un arrêt express au large de Roscoff pour une réparation sur Banque Populaire.

Et pour toute la flotte, le pire est à venir.

Yann Eliès, skipper d'Ucar-StMichel : "Devant, c'est tout gris. On voit bien que le temps va se gâter. Donc je pense qu'après le mode départ avec le couteau entre les dents, on va passer en mode grand large".

Une tempête est annoncée ce mardi dans le Golfe de Gascogne avec des vents qui pourraient atteindre les 55 noeuds, soit plus de 100 km/h.

Les ports de Brest, Lorient, Douarnenez, Camaret et La Rochelle se tiennent prêts à accueillir les concurrents qui auraient besoin de se mettre à l'abri.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Route du Rhum : la tempête fait des ravages

Port de vêtements religieux à l'école : quelles sont les règles actuelles en Europe ?

Après la dissolution de la police des mœurs, des Iraniennes osent sortir tête nue