Hodeida : une attente pesante

Hodeida : une attente pesante
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Dans la ville portuaire yéménite, les combats ont cessé depuis trois jours, mais la population vit dans l'angoisse de leur reprise

PUBLICITÉ

Dans les rues d'Hodeida, depuis trois jours, c'est un calme précaire et trompeur qui règne. Les combats ont cessé mais jusqu'à quand ? Les forces loyalistes et les rebelles Houthis se font face, et les habitants redoutent l'offensive finale. Si Hodeida est aussi importante, c'est parce que c'est là qu'arrive l'essentiel des importations et de l'aide humanitaire dans un pays où 14 millions de civils sont en situation de pré-famine, à commencer par les enfants.

" Nous soutenons maintenant plus de 8 millions de personnes dans ce pays et il semble qu'en raison de la guerre, nous devrons passer à environ 12 millions de personnes, explique David Beasley, le directeur exécutif du programme alimentaire mondial. C'est pourquoi je suis ici, dans ce port, pour envoyer un message très clair au monde : nous devons protéger ce port à tout prix pour s’assurer qu’il puisse fonctionner à plein régime, sinon des personnes vont mourir. "

Le président yéménite en exil, Abd Rabbo Mansour Hadi, s'est dit favorable à des négociations sous l'égide des Nations Unies, mais il a ajouté que la bataille d'Hodeida restait inévitable. Une énième tentative qui semble condamnée à l'échec, après près de quatre ans de guerre et 10 000 morts.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un fragile espoir de paix au Yémen

Hodeida à feu et à sang, Guterres appelle au cessez-le-feu

Nouvelles frappes américaines et britanniques au Yémen contre des cibles houthies