DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Route du Rhum: Alex Thomson s'écrase sur une falaise et repart

Vous lisez :

Route du Rhum: Alex Thomson s'écrase sur une falaise et repart

Route du Rhum: Alex Thomson s'écrase sur une falaise et repart
Taille du texte Aa Aa

A quelques encablures de la ligne d'arrivée de la Route du Rhum qu'il devait passer en vainqueur de la catégorie Imoca, le Gallois Alex Thomson (Hugo Boss) s'est écrasé jeudi soir contre une falaise en Guadeloupe, après s'être vraisemblablement endormi.

Le bateau a été fortement endommagé dans la collision, avec notamment un trou dans la coque, une étrave touchée, le foil tribord endommagé ainsi que la quille. Mais ne constatant pas de voie d'eau, le skipper a choisi de tenter de terminer sa course.

gi

"Alex (Thomson) a talonné violemment au ras de la falaise alors que le bateau naviguait à 18 noeuds (33 km/h). Le skipper s'est dégagé de la falaise en mettant son moteur", a indiqué le directeur de course Jacques Caraës, précisant qu'une réclamation avait été portée pour utilisation du moteur. Un jury international doit se prononcer dans les heures qui viennent.

La star britannique de la course au large, qui menait la flotte des Imoca (monocoques de 18 m), s'est échoué sur une falaise à la pointe de la Grande Vigie (au nord de la Grande-Terre) entre 21h45 et 22h00 locales (01h45 et 02h00 GMT).

- "Endormi" -

"Je ne peux pas confirmer qu'il dormait mais tout laisse à penser qu'il était endormi, a souligné Caraës. Je pense qu'il s'est assoupi. C'est déjà arrivé en fin de course et à plus d'un (concurrent)".

Selon le directeur de course, il reste "une bonne douzaine d'heures" à Thomson pour couper la ligne, alors qu'il était attendu, avant l'incident, vendredi à 07h00 locales (11h00 GMT) comme le 4e concurrent à passer la ligne d'arrivée et comme le vainqueur de la classe Imoca. Depuis 2002 et le sacre d'Ellen Mc Arthur, plus aucun Britannique ne s'est imposé sur cette transatlantique.

"Il était sous le choc et très désolé au son de sa voix. Il n'a pas vu le coup venir", a relevé Caraës.

Âgé de 44 ans, Thomson prend part à sa première Route du Rhum et s'est engagé en Imoca, les monocoques du Vendée Globe, le tour du monde en solitaire et sans escale auquel il a participé quatre fois avec une 2e place lors de la dernière édition en 2016. En 2020, il entend reprendre le départ du Vendée Globe à la barre d'un tout nouveau bateau, mis à l'eau l'été prochain.

Depuis le dimanche 4 novembre et le départ des 123 bateaux de la Route du Rhum, le Gallois a fait la course en tête des Imoca. Jeudi soir, il affichait 209 milles nautiques (387 km) d'avance sur Paul Meilhat (SMA), soit environ 14 heures de navigation entre les deux bateaux.

Meilhat est attendu vendredi à Pointe-à-Pitre à 22h20 (02h20 GMT), peut-être en vainqueur des Imoca...

- Vents forts à venir -

Car si Thomson a clairement affiché sa volonté de vouloir finir sa traversée, il reste à savoir si le bateau abîmé pourra supporter de naviguer dans les éléments plus difficiles qu'il va rencontrer sur le contour de l'île pour atteindre la ligne au large de Pointe-à-Pitre. Dans le canal des Saintes, notamment, les vents devraient atteindre 19 noeuds (35 km/h).

Et si le skipper arrive à franchir la ligne, il pourrait écoper de pénalités pour avoir utilisé son moteur...

Jeudi, en fin d'après-midi, Armel Tripon (Réauté Chocolat) a complété le podium au terme de 11 jours 7 heures et 32 minutes de traversée.

Dimanche, le doyen de 62 ans Francis Joyon (Idec Sport) a remporté la Route du Rhum en 7 j 14 h 21 min, après un duel grandiose avec le jeune (35 ans) François Gabart (Macif), devancé de 7 min 08 sec.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.