DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Yémen: raids aériens autour de Hodeida, heurts dans la ville

Vous lisez :

Yémen: raids aériens autour de Hodeida, heurts dans la ville

Taille du texte Aa Aa

La coalition progouvernementale sous commandement saoudien au Yémen a lancé dimanche des raids aériens sur les lignes d'approvisionnement des rebelles aux alentours de la ville stratégique de Hodeida tenue par les Houthis, ont indiqué des responsables progouvernementaux, des insurgés et un habitant.

Ces raids, accompagnés d'échanges de tirs dans l'est de la ville portuaire, font suite à une visite sur place vendredi de l'émissaire de l'ONU, Martin Griffiths, qui a souhaité une trêve permanente à Hodeida avant les négociations de paix en Suède. Elles auront lieu début décembre selon les Etats-Unis.

gi

Les raids aériens ont pris pour cible des convois de renforts rebelles à l'entrée nord (bien nord) de la ville de Hodeida, ainsi que dans des zones situées à quelques kilomètres au sud de la cité, ont précisé des responsables des forces progouvernementales.

Hodeida, dont le port est crucial pour l'entrée de l'aide humanitaire destinée aux populations de ce pays ravagé par la guerre, est située à l'ouest du Yémen, au bord de la mer Rouge.

Un habitant, contacté au téléphone, a également indiqué avoir entendu des échanges de tirs entre rebelles et forces du gouvernement dans les quartiers est de Hodeida.

Un porte-parole des rebelles, Mohammed Abdessalam, a fait état dimanche sur Twitter de "35 raids aériens durant les douze dernières heures sur Hodeida accompagnés de pilonnages à l'artillerie".

Selon des sources progouvernementales et deux médecins opérant dans des hôpitaux, 26 rebelles ont été tués au cours des dernières 24 heures: 14 dans les affrontements dans l'est de la ville et 12 dans ceux ayant eu lieu au sud de Hodeida.

Cinq membres des forces progouvernementales ont également trouvé la mort dans la ville au cours des dernières 24 heures, soit dans l'explosion de mines soit dans des affrontements, selon des sources loyalistes.

Le port de Hodeida est vital pour l'acheminement de la quasi-totalité des importations et des aides au Yémen, pays au bord de la famine. Selon l'ONU, 14 millions de personnes vivent en situation de pré-famine.

Sous la pression internationale, une trêve dans les combats était globalement respectée depuis une dizaine de jours dans cette ville aux mains des Houthis et que les forces progouvernementales, appuyées par une coalition militaire sous commandement saoudien, tentent de reprendre depuis des mois au prix de combats meurtriers.

Mais pour Mohammed Abdessalam, un porte-parole rebelle, "cette escalade (à Hodeida) détruit les efforts de l'émissaire de l'ONU".

Pour Mohammed Ali al-Houthi, chef du Conseil révolutionnaire suprême des rebelles, les affrontements et les raids près de Hodeida sont "une insulte à l'émissaire de l'ONU".

La guerre au Yémen a fait depuis 2015 quelque 10.000 morts et provoqué la pire crise humanitaire au monde selon l'ONU.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.