DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue des nations: un premier tirage avec du beau monde

Vous lisez :

Ligue des nations: un premier tirage avec du beau monde

Ligue des nations: un premier tirage avec du beau monde
Taille du texte Aa Aa

Il y aura du beau monde lundi à Dublin pour le tirage au sort des demi-finales de la nouvelle Ligue des nations, entre l'Angleterre, la Suisse, les Pays-Bas et le Portugal, champion d'Europe en titre et hôte du "Final Four" en juin.

La cérémonie se tiendra en début d'après-midi dans le luxueux Shelbourne Hotel de la capitale irlandaise, après une réunion du comité exécutif de l'UEFA qui doit entériner la désignation de Porto et Guimaraes comme villes hôtes.

gi

Les demi-finales s'y dérouleront les 5 et 6 juin 2019, tandis que la finale et le match pour la troisième place seront joués dans les deux villes portugaises le 9 juin.

Les champions du monde français n'y seront pas mais, à leur place, la séduisante équipe néerlandaise du capitaine Virgil van Dijk, du fantasque Memphis Depay et du prometteur Frenkie de Jong, assurera probablement le spectacle.

Affrontera-t-elle le Portugal, vainqueur des Bleus en finale du dernier Euro en 2016? La Suisse, capable de punir la Belgique 5-2 il y a deux semaines sur un triplé de Haris Seferovic? Ou l'Angleterre d'Harry Kane, demi-finaliste du dernier Mondial?

La Ligue des nations n'a pas l'aura d'un championnat d'Europe ni d'une Coupe du monde mais, pour les équipes encore engagées, c'est l'occasion d'inaugurer ou de dépoussiérer l'armoire à trophées.

La Suisse pourrait ainsi écrire la première ligne d'un palmarès toujours vierge, l'Angleterre offrir à ses fidèles supporters un trophée qu'ils attendent depuis le Mondial-1966. Les Pays-Bas, eux, sont suspendus au souvenir lointain de l'Euro-1988.

- Dotation à 10 millions -

Les Portugais, champions d'Europe en titre, seront portés par leur public, comme lors de l'Euro-2004 manqué d'un cheveux en finale face à la Grèce.

"Le Portugal va encore organiser une grande compétition. C'est une fierté pour les Portugais, pour la Fédération, pour les joueurs", s'est félicité en novembre le sélectionneur Fernando Santos.

Le technicien a refusé de dire si son équipe, privée de son buteur vedette Cristiano Ronaldo depuis plusieurs matches, sans véritable explication, faisait figure de favori.

La Fédération portugaise (FPF) espère probablement de tout coeur voir le quintuple Ballon d'Or sous la tunique de la Selecçao en juin. Et pas que pour des raisons sportives.

Le lauréat de la première Ligue des nations empochera la somme rondelette de 10,5 millions d'euros pour l'ensemble de son parcours (4,5M EUR pour la phase de groupe et 6 M EUR pour la victoire en finale).

Le finaliste malheureux se consolera avec un chèque de 9 M EUR. Le vainqueur de la "petite finale" touchera 8 M EUR et le perdant, 7 M EUR.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.