Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Accueil mitigé pour le Pape en Irlande

Accueil mitigé pour le Pape en Irlande
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

"L'Irlande a changé de façon très significative ces quarante dernières années. On n'a pas vu le pape depuis la venue du pape François cette semaine. tellement de choses ont changé sur cette période : divorce, contraception, Tout cela était illégal et a été légalisé par le referendum. L'Irlande a été le premier pays à autoriser le mariage gay par un vote populaire. Avant, c'était complètement différent, nous étions un pays où l'église tenait un rôle prédominant, 90% des gens allaient à la messe chaque dimanche. Désormais les choses ont entièrement changé, l'Eglise a été ébranlée par de nombreux scandales, elle a perdu de sa crédibilité. Malheureusement pour le pape François, il ne revient pas au bon moment, les gens sont marqués par tout ce que l'on entend aux Etats-Unis, au Chili, en Autriche. C'est vraiment au centre des conversations où que vous soyiez, à la télévision, à la radio, dans les journaux, cela fait la une. Alors oui, le pape François nous fait part de ses intentions d'aider, c'est apprécié mais les gens attendent des changements concrets, de la transparence. Nous verrons ce qui se passera mais nous savons que le pape François a prévu de rencontrer en Irlande des victimes d'abus sexuels de la part du clergé, nous espérons qu'il abordera le sujet dans l'un de ses six discours. Greg Burke, le porte-parole du Vatican, en a activement parlé cette semaine. Et de retour de Dublin, c'est probablement quelque chose dont le pape va encore parler devant la presse. Après bien que sa venue soulève protestations et commentaires négatifs, la venue du pape en Irlande reste un évènement qui arrive tous les trente ans, les gens ici sont très contents de le recevoir."