DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les socialistes européens réfléchissent à l'avenir

Les socialistes européens réfléchissent à l'avenir
Taille du texte Aa Aa

Si le mouvement des gilets jaunes peut trouver un allié, c'est peut-être bien au Portugal.... Alors que le pays se remet d'une longue cure d'austérité, tout en restant vulnérable, les socialistes européens se réunissent en congrès dans la capitale portugaise, Lisbonne.

La justice sociale, un thème au cœur des discussions. A un peu plus de cinq mois des élections européennes, certains militants socialistes veulent prendre exemple sur la gauche portugaise, qui a mis en place des politiques de relance.

Tout n'est pas réglé

Mais loin des sites touristiques, qui contribuent au rebond de la croissance, nous sommes partis à la rencontre de plusieurs habitants de Benfica, un quartier de Lisbonne. Certaines familles de la classe moyennes, dont la situation économique et sociale n'évolue guère, ressentent un certain pessimisme quant à l'évolution du pays...

"Il y a beaucoup de misère", dit une habitante. "Beaucoup de personnes n'ont rien à manger et doivent faire la manche dans la rue pour se nourrir eux et leurs enfants".

Une autre se réfère au mouvement des gilets jaunes en France. "Dans le même temps cela devient pire en France... Les Français gagnent plus mais tout devient plus cher. Je n'aime pas la violence, mais je pense que les gilets jaunes se battent pour améliorer leurs conditions de vie".

D'autres regrettent le socialisme d'antan. "Le socialisme européen n'est plus comme le socialisme de style méditerranéen, qui était proche des gens", confie cet autre habitant. "Le socialisme est désormais plus proche de la droite, plus radical, et selon moi ce n'est pas la bonne solution en ce moment."

Redonner de l'espoir

Ces dernières années, la social-démocratie a été fortement critiquée pour ne pas faire assez en faveur de la justice sociale. A Lisbonne, le candidat des sociaux-démocrates pour le poste de président de la Commission européenne Frans Timmermans le concède : le mouvement des gilets jaunes en France peut sonner comme un rappel : "Quelque soit votre orientation politique, si vous regardez ce qui se passe en France et dans d'autres pays membres d'ailleurs, nous sommes tous dans l'obligation de redonner de l'espoir aux gens qui n'en ont plus... Et c'est ce que les Gilets Jaunes sont en train de nous dire : il faut redonner de l'espoir".

A travers toute l'Europe, les partis populistes ou d'extrême droite ont donné de la voix face à ce mécontentement grandissant. Pour les socialistes, les prochaines élections européennes seront cruciales, s'ils veulent regagner du terrain sur le plan électoral.