DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Coupe de la Ligue: Lyon s'impose logiquement à Amiens mais se fait peur

Coupe de la Ligue: Lyon s'impose logiquement à Amiens mais se fait peur
Taille du texte Aa Aa

Lyon s'est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue mercredi en s'imposant 3-2 sur la pelouse d'Amiens, qui a joué plus d'une heure en infériorité numérique et a fait trembler les Lyonnais en fin de rencontre.

Avec une équipe largement remaniée, l'OL a rapidement pris les devants grâce à un penalty inscrit part Moussa Dembélé (20e), avant de tuer le suspense juste avant la mi-temps grâce à Bertrand Traoré (45e+2). En seconde période, les Rhodaniens ont enfoncé le clou par Martin Terrier (60e), avant toutefois de se faire un peu peur.

Les Picards, dont la tâche a été singulièrement compliquée par l'exclusion de Khaled Adenon dès la 26e minute, ont en effet réduit le score grâce à un but contre son camp de Jason Denayer (70e) et un autre de Cheikh Timite dans le temps additionnel (90e+1).

"Si on veut aller plus haut et plus loin, il faut être beaucoup plus exigeant avec nous-mêmes (...)on ne peut pas se permettre de trembler jusqu'à la dernière minute", a déploré Bruno Genesio.

Pour ce huitième de finale, le technicien lyonnais avait procédé à un important turn-over puisque seulement quatre titulaires avaient débuté le match de Ligue 1 contre Monaco dimanche.

Avec un excellent Tanguy Ndombele, titularisé au poste de meneur de jeu et qui était capitaine pour la première fois face à son ancien club, Lyon a préparé idéalement son périlleux déplacement à Montpellier, son premier poursuivant, samedi en championnat.

Amiens, qui a lutté avec ses armes et n'a jamais baissé les bras, est, lui, éliminé avec les honneurs.

L'équipe picarde s'est pourtant procurée la première occasion: coup sur coup, Gorgelin a détourné une frappe de Stiven Mendoza puis une tête d'Adenon, sur le corner qui a suivi (16e).

Mais Lyon a répondu avec une froide efficacité: sur une superbe ouverture de Cheikh Diop, Traoré, à la lutte avec Adenon, s'est écroulé dans la surface et l'arbitre a accordé un penalty généreux, que Moussa Dembélé a converti (1-0, 20e).

Quelques minutes plus tard, le défenseur central picard, déjà averti sur l'action du penalty, a reçu un second carton jaune synonyme d'exclusion (26e).

"Quand je vois les images (du penalty), je suis assez énervé par cette décision qui nous plombe le match (...) je me sens lésé. J'ai le sentiment qu'on nous manque de respect", a estimé, amer, le technicien amiénois Christophe Pelissier.

Juste avant la mi-temps, Traoré tué le suspense en prenant Dreyer à contre-pied sur une frappe à l'entrée de la surface détournée par Bakaye Dibassy (2-0, 45e+2).

Après la pause, Terrier a alourdi le score d'une frappe enroulée (3-0, 60e), mais l'OL a alors arrêté de jouer et laissé l'ASC revenir dans la partie avec un but de Denayer contre son camp (3-1, 70e) puis un autre, trop tardif, de Timite (3-2, 90e+1).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.