Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un coup de grisou tue treize mineurs en République tchèque

Un coup de grisou tue treize mineurs en République tchèque
Taille du texte Aa Aa

Un coup de grisou a fait treize morts et dix blessés jeudi dans une mine de charbon dans l'est de la République tchèque, près de la frontière polonaise.

"Au total nous avons treize mineurs morts, douze Polonais et un Tchèque, a déclaré à l'AFP Ivo Celechovsky, au lendemain de l'explosion de méthane survenue jeudi à la mine CSM à Karvina, à quelque 300 km à l'est de Prague.

Deux blessés ont été admis au services des grands brûlés d'un hôpital dans la ville voisine d'Ostrava.

L'état d'un d'entre eux, transporté à bord d'un hélicoptère, est considéré comme critique, tandis que l'autre est en état "stable" et sa vie n'est pas en danger, a indiqué à l'AFP une porte-parole de l'établissement, Nada Chattova.

La Pologne a décidé d'observer dimanche une journée de deuil national, a annoncé la présidence.

A cause de l'incendie, "la température est très élevée sous la terre, il y a un risque de nouvelles explosions. L'extinction de l'incendie peut prendre plusieurs heures, voire plusieurs jours", a déclaré à la presse sur place le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki, à l'issue d'une rencontre avec la direction de la mine, les secouristes et les mineurs.

"L'action des équipes de secours a été interrompue" en attendant que les conditions s'améliorent, a-t-il ajouté, après avoir présenté ses condoléances aux familles des victimes.

Il a également confirmé l'envoi à Karvina d'une équipe de secours spécialisée polonaise.

"L'explosion dans la mine CSM est une grande tragédie", a tweeté le Premier ministre tchèque Andrej Babis, qui s'est rendu à Karvina en fin de matinée, tandis que le président Milos Zeman s'est déclaré "immensément attristé".

Le président de la Commission Européenne Jean-Claude Juncker a adressé un message de condoléances aux familles des victimes, aux deux pays et à leurs autorités.

"En ce temps d'épreuve, la République Tchèque et la Pologne peuvent compter sur le soutien et la solidarité de la Commission Européenne", a-t-il écrit, selon un communiqué.

"Nos pensées et nos coeurs sont aujourd'hui avec vous", a tweeté le président du Conseil européen, le Polonais Donald Tusk, s'adressant aux familles des mineurs.

Les Polonais travaillant dans la mine tchèque étaient en mission pour la société polonaise Alpex, a indiqué jeudi soir le porte-parole du groupe OKD.

- Soutien financier -

Le Premier ministre tchèque a précisé que le soutien financier aux familles des victimes devrait être sensiblement égal pour les Polonais et les Tchèques, en dépit des conditions d'embauche différentes.

"Nous sommes une grande famille, c'est une tragédie terrible", a déclaré un mineur tchèque à la chaîne de télévision local Polar TV.

"Je devais travailler là. Je travaillais avec ces équipes tous les jours. Aujourd'hui on m'a envoyé ailleurs", a expliqué jeudi soir un mineur polonais à Polar TV. "J'ai envie de pleurer".

Selon les médias tchèques, l'explosion s'est produite jeudi vers 17H00 (16H00 GMT) à une profondeur de 880 mètres. Les causes de l'incendie n'ont pu être établies dans l'immédiat, a indiqué à l'AFP Bohuslav Machek, inspecteur de l'Autorité minière tchèque.

"Il devait y avoir une source, une étincelle, qui a mis feu au méthane", a-t-il dit. "Il y a d'autres possibilités, mais en ce moment c'est de la pure spéculation", a-t-il ajouté.

Cinq victimes ont été retrouvées dès jeudi soir. La mort de huit autres mineurs portés disparus a été confirmée par la suite.

Un mineur plus légèrement blessé a été hospitalisé à Karvina et sept autres ont été soignés sur place, selon les médias tchèques.

Le groupe OKD, qui gère la mine, est contrôlé par l'Etat. Il prévoit une extraction de cinq millions de tonnes cette année.

L'accident de Karvina est la plus grave catastrophe dans une mine tchèque depuis celle survenue en 1990 dans une autre mine dans cette ville, où une explosion de méthane avait fait 30 morts.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.