Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ski: Paris s'offre le doublé à Bormio pour un centième

Ski: Paris s'offre le doublé à Bormio pour un centième
Taille du texte Aa Aa

L'Italien Dominik Paris, déjà vainqueur vendredi de la descente, a remporté samedi le super-G de Coupe du monde de Bormio (Italie), s'adjugeant pour un seul petit centième un superbe doublé sur la Stelvio.

Pendant longtemps, on a pensé que se préparait un triplé autrichien à Bormio, quand les trois premières places étaient occupées par Matthias Mayer, Vincent Kriechmayr et Max Franz.

Mais avec le dossard N.16, se préparait Dominik Paris et son réservoir de confiance rempli à ras bord par sa victoire vendredi en descente sur cette même Stelvio, qui n'avait pas accueilli de super-G depuis 10 ans.

Et après avoir réussi le doublé 2017-2018 en descente, Paris en a réussi un autre, descente et super-G sur deux jours.

Moins propre que vendredi, l'Italien a construit son succès dans la partie finale du parcours où grâce à ses qualités de glisse, il a réussi à gratter un petit centième de seconde sur Mayer, qui doit se contenter de la deuxième place.

Le succès de Paris n'a ensuite été menacé que par Kilde, finalement 3e et meilleur des Norvégiens, qui n'ont pas passé un très bon week-end à Bormio.

Trop en contrôle, Aksel Lund Svindal n'a ainsi fini que 17e après sa décevante 12e place en descente vendredi. Il reste tout de même en tête du classement de la Coupe du monde de super-G.

Et pour Kjetil Jansrud, le bilan est pire encore. Bien parti, l'"Attacking Viking" a choisi une trajectoire trop directe et a fini par manquer une porte. Furieux, il a fini sa descente en hurlant, les poings serrés.

Derrière, les Autrichiens Kriechmayr et Franz ont finalement pris les 4e et 5e places, devant le Suisse Beat Feuz. Deuxième derrière Paris lors du doublé italien de vendredi et dernier vainqueur du super-G de Bormio en 2008, Christof Innerhofer est lui sorti de piste.

La course a par ailleurs été interrompue pendant plus de 20 minutes après la lourde chute sur le dos du Norvégien Stian Saugestad, évacué par hélicoptère.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.