DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

GB: attaque au couteau à Manchester, trois blessés (police)

GB: attaque au couteau à Manchester, trois blessés (police)
Taille du texte Aa Aa

Trois personnes ont été blessées lundi soir lors d'une attaque au couteau dans une gare ferroviaire à Manchester, dans le nord-ouest de l'Angleterre, a annoncé la police.

Un témoin de 38 ans, Sam Clack, producteur à la BBC, a déclaré qu'il avait entendu l'agresseur crier "Allah" avant et pendant l'attaque.

Selon le témoin, le suspect, qui a été maîtrisé et arrêté par la police, a déclaré après l'agression: "Tant que vous continuerez à bombarder d'autres pays, ce genre de conneries continuera à se produire".

L'attaque s'est déroulée pendant la soirée du 31 décembre à la gare Victoria de Manchester, la grande ville du nord-ouest de l'Angleterre.

La Police britannique des transports (BTP) a indiqué dans un communiqué que trois personnes, deux hommes dont un policier de la BTP et une femme, avaient été hospitalisées et recevaient des soins après avoir été blessées dans l'attaque.

La BTP a annoncé avoir été alertée à 20h52 (heure locale et GMT) qu'une attaque avait lieu dans la gare.

Après l'arrestation de l'agresseur, des policiers de la BTP restaient déployés dans la gare, ainsi que d'autres agents de la police de Manchester et des secouristes.

Sam Clack a donné un témoignage détaillé de l'attaque. "J'ai entendu ce cri absolument terrifiant et j'ai regardé sur le quai", a-t-il dit. "Il est venu vers moi. J'ai vu qu'il avait un couteau de cuisine avec une lame qui était bien longue de 30 centimètres".

"C'était effrayant, vraiment effrayant", a-t-il ajouté.

Ce témoin a rapporté que les policiers avaient utilisé un pistolet paralysant et un pulvérisateur au poivre avant que "six ou sept" policiers ne sautent sur l'homme.

Sam Clack a précisé qu'il avait entendu l'agresseur crier "Allah". "Il l'a crié avant (l'attaque), il l'a crié pendant, +Allah+", a-t-il dit.

"Le type a dit, ce sont ses mots exacts: +Tant que vous continuerez à bombarder d'autres pays, ce genre de conneries continuera à se produire", a encore rapporté Sam Clack.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.