DERNIERE MINUTE

Brexit : l'inquiétude des investisseurs britanniques en Espagne

Brexit : l'inquiétude des investisseurs britanniques en Espagne
Taille du texte Aa Aa

L'échec de Theresa May sur le Brexit soulève des inquiétudes dans le secteur de l'économie jusqu'en Espagne. Dans ce pays, le Royaume-Uni est le premier investisseur européen. Quelque 700 investisseurs britanniques génèrent plus de 200.000 emplois.

"Je ne pense pas que la Grande-Bretagne ait voulu causer un tel désordre économique. Etant donné qu'il ne reste que quelques semaines avant de savoir s'il y aura accord ou pas, nos 300 membres sont très inquiets et espèrent qu'une solution sera rapidement trouvée. Chaque entreprise s'inquiète de savoir si, en avril, elle aura l'autorisation de travailler, si le personnel pourra rester là où il se trouve et le fait d avoir une licence dépend, dans plusieurs secteurs, d être ou non une entreprise européenne", explique Christopher Dottie, le président de la Chambre de commerce britannique à Barcelone.

En 2017, le commerce bilatéral s'élevait à plus de 53 milliards d'euros. 20 millions de touristes britanniques visitent l'Espagne chaque année et l'on compte environ 300 000 résidents britanniques en Espagne. Pour Christopher Dottie, le secteur des affaires est sceptique sur un accord.

"Ce que nous avons ressenti en parlant aux membres du Parlement, c'est qu'il va être impossible de ratifier un accord, vu les lignes rouges imposées par le gouvernement britannique et leur interprétation de l'accord après le vote. Quelque chose doit changer, nous ne pouvons pas continuer à espérer qu'une négociation, qui a duré deux ans, changera sans raison valable," ajoute-t-il.

Jusqu'à présent, le Brexit n'a pas affecté l'engagement des investisseurs britanniques en Espagne, mais reste à savoir ce qui se passera après l'échec au Parlement, maintenant que la date du divorce approche.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.