Europe : peut-on encore parler de crise migratoire ?

Europe : peut-on encore parler de crise migratoire ?
Taille du texte Aa Aa

Qu'en est-il encore de la crise migratoire aujourd'hui en Europe ?

Pour répondre à cette question, Euronews s'est entretenu avec le haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, une interview sans montage et sans concession à retrouver dans l'émission "Uncut", dont voici un premier extrait :

Quand vous regardez les chiffres sur les réfugiés, les déplacés, environ 70 millions de personnes dans le monde, 85 à 90% ne se trouvent pas en Europe, en Amérique ou en Australie, ils sont dans les pays pauvres ou en voie de développement.

Filippo Grandi haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés

"Quand vous regardez les chiffres sur les réfugiés, les déplacés, environ 70 millions de personnes dans le monde, 85 à 90% ne se trouvent pas en Europe, en Amérique ou en Australie, ils sont dans les pays pauvres ou en voie de développement, a détaillé Filippo Grandi. C'est là que se trouve la crise. Bien sûr, nous avons vu des gens arriver en Europe, parfois en nombre, c'était critique. Ça n'a pas été bien géré et ça a aggravé la situation. Le tout a été politisé, ce qui a donné une impression ^plus grave encore. C'est devenu tellement politique que chaque petit bateau en Méditerranée avec à son bord 20 personnes devient un drame européen. Je suis d'accord avec les Italiens, ou les Grecs avant et les Espagnols maintenant. Il ne faut pas qu'un seul pays accueille tous les migrants. Mais vous devez avoir un système qui fonctionne, qui est en place sinon ça devient une négociation toujours difficile dans le climat actuel."

Selon Amnesty international, 114 000 réfugiés et migrants ont traversé la méditerranée en 2018. Le chiffre le plus bas depuis 5 ans. La plupart a été dispersée entre l'Espagne, l'Italie et la Grèce.