DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Etats-Unis: un projet de loi pour pénaliser le dopage institutionnalisé

Taille du texte Aa Aa

Les législateurs américains ont introduit mardi le projet de loi antidopage Rodchenkov, du nom de l'ancien patron du laboratoire antidopage russe qui avait servi de lanceur d'alerte dans le scandale de dopage institutionnel dans son pays, pour sanctionner pénalement le dopage international.

Le texte, qui a le rare soutien des deux partis américains, vise à assurer que les fraudes envers les sportifs américains ne seront plus impunies, avec une amende jusqu'à 1 million de dollars et une peine allant jusqu'à 10 années de prison.

La présentation de ce projet de loi au Sénat et au Congrès intervient une semaine après que l'agence mondiale antidopage (AMA) a décidé de ne pas reconduire les sanctions contre la Russie.

"Il est temps de créer des sanctions plus dures contre la tricherie de la Russie et envoyer le signal que la Russie et autres soutiens de la tricherie institutionnalisée ne peuvent utiliser la corruption comme un outil de politique étrangère", a déclaré la sénateur démocrate Sheldon Whitehouse.

Le 22 janvier, l'AMA avait renoncé à imposer de nouvelles sanctions à la Russie qui n'avait pas respecté la date limite du 31 décembre 2018 pour fournir à ses experts les échantillons stockés au laboratoire de Moscou.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.