Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Coupe de France: le PSG a fait le minimum contre Villefranche

Coupe de France: le PSG a fait le minimum contre Villefranche
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le Paris Saint-Germain a eu recours à la prolongation pour se qualifier (3-0) pour les quarts de finale de la Coupe de France aux dépens de Villefranche (3e div.). Mais la performance parisienne ne manque pas d'inquiéter à moins d'une semaine d'affronter Manchester United en Ligue des champions.

Julian Draxler a repris victorieusement un centre d'Edinson Cavani entré à la 79e minute à la place d'Eric Choupo Moting, pour donner enfin l'avantage à son équipe à la 102e minute.

Moussa Diaby a ensuite porté le score à 2-0 après une passe de Kylian Mbappé (113), lequel a aussi offert en toute fin de prolongation le troisième but à Cavani (119).

Trois jours après sa première défaite en Ligue 1 contre Lyon dans ce même Parc OL (2-1), les Parisiens ont livré une assez pauvre performance face au club caladois, 13e de son championnat, dont le budget culmine à 1,8 million d'euros.

Et le fait d'avoir mis sur le banc Thiago Silva, Cavani, Mbappé ou Presnel Kimpembé n'explique pas tout. Leurs remplaçants, dont Leandro Paredes titularisé pour la première fois, n'ont sans doute pas marqué de points auprès du coach Thomas Tuchel qui a toutefois reconnu "qu'il manquait de joueurs fiables, de joueurs avec +top qualité+".

"C'est difficile. Certains, Marquinhos, Kehrer, Bernat, Di Maria, Draxler jouent trop. Et en même temps, on ne peut pas faire l'erreur d'attendre trop des joueurs comme Choupo Moting, Diaby, Nkunku qui n'ont pas trop joué ces dernières semaines et qui manquent logiquement de rythme", a-t-il aussi défendu.

Certes, le PSG a été dominateur mais aurait évidemment, avec un peu plus d'implication, dû mieux faire, dans un grand stade et sur une pelouse impeccable. Loin donc d'être un traquenard.

- Tuchel exclu -

Incapable de changer de rythme, Paris, toujours sans son milieu Marco Verratti, qui se remet d'une blessure à une cheville, n'a décoché son premier tir cadré qu'à la 83e minute par Cavani. Et encore, sur un coup franc bien détourné par le gardien Antoine Philippon.

Jusqu'alors, ce dernier, sans dire qu'il a passé une soirée tranquille, n'a eu que des sorties aériennes à effectuer ou dans les pieds de Choupo Moting (21). Il a aussi détourné un corner joué directement par Angel Di Maria (44).

Pour le reste, Moussa Diaby (13), Julian Draxler (40) ou un coup franc de Kylian Mbappé (78) n'ont pas trouvé le cadre.

"Je ne suis pas déçu. Nous avons eu une grosse occasion par Moussa Diaby dès la 13e minute. Si on marque, le match est peut-être déjà fini. Si on ne met pas la deuxième grosse occasion, cela peut arriver que le match peut devenir compliqué. Et c'était comme ça. A la mi-temps, j'ai dit à mon équipe qu'il fallait jouer avec confiance et sérieux", a confié Thomas Tuchel.

Dans la prolongation, une reprise de la tête de Juan Bernat aurait pu faire mouche avant que Philippon ne sorte bien devant Mbappé, lequel manquait encore la cage peu après (98).

Le portier caladois est aussi intervenu pour stopper une reprise de la tête de Cavani après un corner (100).

De son côté, Tuchel, agacé par l'impuissance de son équipe, a mal caché sa nervosité et a même été exclu pour une contestation trop véhémente (73).

Les Caladois ont eux aussi été menaçants mais sans trouver non plus le cadre. Nicolas Burel (29), Ali M'Madi (43, 53), Celin Lemb (49) ont tenté leur chance, sans réussite.

Mais Villefranche gardera en mémoire de ne pas avoir perdu contre le PSG, champion de France, dans le temps réglementaire.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.