Venezuela : Guaido parie sur l'aide humanitaire pour le 23 février

Venezuela : Guaido parie sur l'aide humanitaire pour le 23 février
Taille du texte Aa Aa

Par milliers, les anti-Maduro sont à nouveau descendus dans la rue à Caracas pour soutenir le président autoproclamé du Venezuela, Juan Guaido.

Un rassemblement destiné aussi à faire pression sur l'armée, dernier pilier du régime, qui bloque toujours l'entrée à la frontière de vivres et de médicaments en provenance des États-Unis, alors que le pays fait face à de graves pénuries.

Juan Guaido l'a assuré à la foule : l'aide humanitaire entrera bientôt. Et il a même fixé la date : "Le 23 février, sera le jour où l'aide humanitaire entrera au Venezuela. À partir d'aujourd'hui, nous allons accompagner tous les secteurs : transporteurs, infirmiers, médecins, afin que nous puissions nous organiser."

Une manifestation parallèle était organisée à l'appel des partisans de Nicolas Maduro. Le président contesté du Venezuela, successeur d’Hugo Chavez, estime que l'aide humanitaire sert de prétexte à une intervention militaire américaine. Dans une interview à la BBC, il a rejeté la responsabilité des pénuries sur les sanctions prises par les États-Unis contre son pays.