DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Brexit Road Trip" : étape 3, l’Ecosse

"Brexit Road Trip" : étape 3, l’Ecosse
Taille du texte Aa Aa

Nouvelle destination dans ce « Brexit Road Trip ». Cette fois, direction Édimbourg, la capitale de l'Ecosse. Ici, lors du vote du Brexit, les habitants ont largement voté pour rester dans l'Union européenne. Nous retrouvons Jamie McCormack dans un bar.

Edimbourg

Jamie : Les Écossais n'ont pas voté pour sortir de l'Union européenne. C'est l'Angleterre qui veut nous en faire sortir. Nous n'avons pas voté pour ça !

Alex : Mais ce ne serait pas une crise de la démocratie s'il y avait deux votes : celui de 2016 et un autre aujourd'hui ?

Jamie : Et ce n'est pas un problème démocratique, le fait que l'Ecosse soit entraînée hors de l'Union européenne contre son gré ? Ce n'est pas une crise démocratique ça, mon ami ? L'Ecosse doit sortir de l'Union contre son gré, à cause du vote des Anglais !

Alex : 40% des Écossais ont quand même voté pour le Brexit.

Jamie : Qu'en est-il des 63% qui ont voté pour rester dans l'Union ?

Nord de l'Ecosse

Le lendemain matin, nous avons quitté Édimbourg et avons conduit dans les montagnes écossaises.

Alex : Nous sommes sur les hauts plateaux écossais, c'est absolument incroyable !

Après être passés par la côte nord glaciale, nous voici à Moray.

Nous avons conduit à travers les montagnes, et sommes enfin arrivé dans le nord de l'Ecosse. C'est très loin de Westminster, là où nous avions commencé notre voyage. Ici, près de la moitié des gens ici ont voté pour le Brexit en 2016.

Sandra : J'ai voté pour la sortie de l'Union européenne car mon frère est un pêcheur. Ce n'est pas facile pour eux car il y a beaucoup de pêcheurs étrangers dont les pays n'ont pas de littoral qui viennent pêcher ici.

Alex : que dites-vous aux gens qui cherchent maintenant à revenir sur leur décision ?

Sandra : Je ne pense pas que nous devrions faire un autre référendum. Je pense que nous devons vraiment aller de l'avant et juste voir quel sera le résultat.

Alex : Pendant la campagne du Brexit, pensez-vous que vous avez été assez bien informée ?

Sandra : Non, non. Je ne pense pas que nous avions eu toutes les informations pour prendre la décision appropriée.

Il est temps de quitter ces plages écossaises gelées et de reprendre notre voyage. Prochaine destination : l’Irlande du nord.