DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Colère au Nigeria après le report des élections

Colère au Nigeria après le report des élections
Tous droits réservés
Reuters
Taille du texte Aa Aa

A Lagos, la plus grande ville du Nigeria, c’est l’incompréhension qui domine suite à l’annonce du report des élections annoncés seulement 5 heures avant l’ouverture des bureaux de vote. 84 millions d’électeurs du pays étaient appelés aux urnes pour élire leur président, les députés et les sénateurs.

Nos collègues d'AfricaNews sont allés prendre le pouls de la population.

Cet homme explique à notre correspondant : "Vous savez, retarder les élections n’est pas dans notre intérêt. Car énormément d’argent a déjà été dépensé pour les organiser."

Un autre ne cache pas sa frustration : "Alors que tous les Nigérians s’étaient préparés pour sortir pour aller voter pour le candidat de leur choix; on nous dit que l’élection a été annulé. Comme ça ! Nos dirigeants ne sont pas bons."

Alors que l’opposition crie à la manipulation, le président de la commission électorale promet que ces élections empêchées officiellement cette fois pour des raisons logistiques, se tiendront dès samedi prochain, le 23 février.