Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Air France-KLM : le ministre des Finances néerlandais s'expliquera vendredi

REUTERS/Kacper Pempel/File Photo
REUTERS/Kacper Pempel/File Photo
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le ministre français de l'Economie Bruno le Maire a appelé le gouvernement néerlandais à trouver "une porte de sortie" pour renforcer Air France-KLM. Un moyen de détendre les relations entre Paris et Amsterdam, après l'entrée des Pays Bas au capital de la compagnie aérienne. Une prise de participation annoncée à 12,68% mardi, passée à 14% mercredi, soit une part équivalente à celle de l'Etat français. Une décision "inamicale" qui a fait réagir le président français, qui affirme que le gouvernement français "_n'a pas été informé de cette décision et de sa mise en oeuvre". Emmanuel Macron demande au gouvernement néerlandais de "clarifier ses intentions dans cette affaire_".

Le ministre de l'Economie des Pays-Bas sera reçu vendredi par son homologue français pour s'expliquer face à une situation qui n'est "p_as raisonnable_" d'après Bruno Le Maire. Le ministre français estime toutefois que l'alliance Air France-KLM demeurait "solide", alors que l'opposition en France dénonce une méthode hostile des Pays Bas, et qui donne une mauvaise image de l'Europe.