Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

La famille de Carlos Ghosn va saisir l'ONU pour dénoncer ses conditions d'incarcération

La famille de Carlos Ghosn va saisir l'ONU pour dénoncer ses conditions d'incarcération
Tous droits réservés
AP Photo/Koji Sasahara
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La famille de Carlos Ghosn va saisir les Nations unies, car selon sa femme et ses quatre enfants, les "droits fondamentaux" de l'ancien dirigeant de Renault et Nissan ne sont pas respectés. Depuis plus de 100 jours, l'ex-PDG est emprisonné au Japon dans un lieu de détention "aux règles moyenâgeuses", selon ses proches.

Son nouvel avocat y croit

Carlos Ghosn a un nouvel avocat, qui se dit optimiste sur une future libération sous caution. Maître Junichiro Hironaka, réputé pour obtenir des acquittements difficiles, a déposé une troisième demande pour faire sortir son client.

Ce qu'on lui reproche

Carlos Ghosn est inculpé pour avoir minoré ses revenus déclarés aux autorités boursières dans des documents remis par Nissan pour les années 2010 à 2018.

L'ancien patron franco-libano-brésilien est en outre inculpé pour abus de confiance, sur des soupçons d'avoir tenté de faire porter à Nissan le fardeau de pertes financières personnelles et d'avoir rétribué, via une filiale du constructeur d'automobiles, un ami saoudien qui s'était porté garant pour le sortir de cette mauvaise passe.

Carlos Ghosn dénonce un complot politico-économique de Nissan, le constructeur japonais.