DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tennis: la N.1 mondiale Naomi Osaka a une Barbie à son effigie

Tennis: la N.1 mondiale Naomi Osaka a une Barbie à son effigie
Taille du texte Aa Aa

La nouvelle reine du tennis féminin, la Japonaise Naomi Osaka, a admis jeudi en marge du tournoi d'Indian Wells qu'elle avait encore du mal à réaliser qu'il existait une poupée Barbie à son effigie.

"C'est quelque chose de fort, car quand j'étais enfant, je jouais beaucoup à la poupée Barbie", a-t-elle expliqué. "Mais en même temps, c'est un petit peu surréaliste", a poursuivi Osaka qui a remporté coup sur coup l'US Open 2018 et l'Open d'Australie 2019.

Née d'une mère japonaise et d'un père haïtien, la N.1 mondiale s'est dite fière de "représenter les gens qui pensent qu'ils ne sont pas représentés". "C'est vraiment un objectif important pour moi", a-t-elle insisté.

La poupée à son effigie, avec son imposante chevelure retenue par une visière, appartient à la collection "Sheroes" (héros au féminin) dans laquelle figurent déjà, parmi les sportives, la gymnaste Laurie Hernandez et l'escrimeuse Ibtihaj Muhammad.

Osaka, 21 ans, a décidé de consacrer l'argent qu'elle recevra de son partenariat avec le géant des jouets Mattel à l'école élémentaire que son père a créée à Haïti.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.